Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 22 octobre

Stations-e lève 30 M€ auprès de Cube Infrastructure Managers, Breega et la Banque des Territoires pour déployer 10 000 stations multi-services d’ici 2027 proposant des recharges électriques, du haut débit et des services de proximité. 

L’Université de Nantes et France Energies Marines travaillent sur l‘exploitation des futures sous-stations électriques pour les parcs éoliens flottants et notamment sur les capteurs. Cette étude baptisée Mosiss complète le projet Lisore de RTE et France Energies Marines clos en 2020 sur la fiabilité et le coût des différentes solutions pour raccorder les parcs de turbines flottantes au réseau électrique. 

Ocean Winds (EDPR-Engie) a inauguré hier à Fraserburgh en Ecosse la base de maintenance de son parc éolien marin de 950 MW de Moray East dont la dernière turbine Vestas de 9,5 MW a été installée en septembre. La base emploie une centaine de personnes.

Vestas a été retenu comme fournisseur favori (preferred supplier) pour les parcs éoliens marins Empire Wind I et Empire Wind II, développés par une joint-venture entre Equinor et BP. 138 turbines du modèle V236-15 MW (plus de 2 GW) devraient donc être installées au large de New York pour une mise en service prévue en 2025.  

Un dossier du MTE publié à l’occasion des Assises de la forêt et du bois précise que 500 M€ sont prévus pour les forêts françaises dans le plan France 2030 dévoilé le 12 octobre.  Les fonds seront orientés vers la plantation de dizaines de millions d’arbres, au développement d’une chaîne de production performante et à la création de débouchés pour tous les coproduits, notamment dans la chimie verte et le bois-énergie.

Jeudi 21 octobre

Envisagés par la DGEC pour le 15 octobre, les décret et arrêté sur la renégociation des tarifs solaires pré-2011 ne sont pas encore parus au Journal officiel. Grégory Margain, secrétaire général de Solidarité renouvelables, prévoit maintenant une parution dans les 15 jours qui viennent, espère “un délai raisonnable” pour l’entrée en vigueur de la mesure et, sur le fond de celle-ci, ne s’attend pas “à autre chose que ce que nous connaissons déjà”.

Le gouvernement lance aujourd’hui son appel à projets « Mobilités routières automatisées, infrastructures de services connectées et bas-carbone » doté de 200 M€ issus du 4e Programme d’investissement d’avenir. Il vise à soutenir entre autres des systèmes innovants de recharge intelligente des véhicules et leurs interfaces avec le réseau électrique. Il sera clos le 11 janvier 2023, avec deux étapes le 12 janvier 2022 et le 15 juin 2022.

Dans sa délibération parue hier sur le cahier des charges pour désigner des fournisseurs de secours en électricité et en gaz naturel, la Commission de régulation de l’énergie recommande au gouvernement de désigner des fournisseurs de secours sans attendre l’appel à candidatures prévu. La CRE fera “très rapidement” des propositions en ce sens, car “la crise énergétique actuelle est susceptible de fragiliser la situation financière de certains fournisseurs.”

Pas moins de 52% des Français souhaitent que la rénovation des logements devienne obligatoire, selon un sondage Opinion Way commandé par l’opérateur de CEE Teksial. Chez les 35-49 ans, la proportion frise même les 60%. Et 48% des répondants jugent nécessaires des travaux chez eux. Mais les sondés ignorent à peu près tout des aides, de l’étiquette énergie et du DPE

TotalEnergies inaugure son démonstrateur agrivoltaïque de Channay (Côte d’Or), conçu avec un collectif d’agriculteurs, Agrosolutions filiale d’InVivo et le fabricant allemand Next2Sun. Le démonstrateur combine la technologie Next2Sun avec deux modèles de panneaux verticaux bifaciaux dont ceux produites par le groupe Hevel.

Eiffel Investment Group accorde un financement de 20 M€ à Green Genius pour la phase de pré-construction de plusieurs centrales solaires en Italie et en Espagne. Green Genius est la filiale EnR (solaire et biogaz surtout) et activité principale du groupe d’origine lituanienne Modus Group (CA : 469 M€) présent aussi dans la mobilité partagée et la vente de voitures de luxe.

Mercredi 20 octobre

Visant à améliorer l’accompagnement des ménages, le nouveau service public de la rénovation énergétique sera présenté vendredi par les ministères de la Transition écologique et du Logement. Un parcours usager plus simple, des aides plus lisibles et une nouvelle identité sont annoncés.

Eoden devient elle aussi une entreprise à mission, avec parmi ses quatre principaux objectifs l’amélioration de l’environnement. La société familiale d’Erick Gay, ancien propriétaire de Valeco qu’il a cédé en 2019 à EnBW, est récemment entrée au capital d’A+Energies, en position minoritaire. En 2020, elle avait acquis le fournisseur alternatif  Mint et le golf de Massane près de Montpellier.

UrbanEra, l’aménageur urbain de Bouygues Immobilier, Legendre Energie et Urban Solar Energie s’associent pour développer et exploiter 10 000m² de panneaux photovoltaïques dans l’écoquartier de l’Etoile, près de Genève, en Haute-Savoie.

Introduit en Bourse cet été, Enogia affiche un chiffre d’affaires de 1,3 M€ au premier semestre 2021, en hausse de 49%. Le résultat d’exploitation est négatif de 0,8 M€ et le résultat net de 0,9 M€. Ce fabricant de petites turbomachines ORC mais aussi de compresseurs d’air pour les piles à combustible est en train de constituer son équipe commerciale dédiée à l’hydrogène.

Depuis la semaine dernière, Maaf Assurances propose une extension de garantie pour les travaux d’installation de systèmes photovoltaïques, dans le cadre de son contrat d’assurance Multirisque professionnelle. Sont éligibles les procédés couverts par un avis technique du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) ou inscrits sur la liste verte de l’AQC (Agence Qualité Construction). Une nouvelle offre qui permettra peut-être d’apaiser les problématiques assurantielles encore fortes pour les installateurs du secteur.

Fin septembre, Luxel (EDF Renouvelables) a signé un partenariat avec Voies Navigables de France (VNF) pour développer trois parcs photovoltaïques à proximité du barrage de navigation de Pagny (Côte d’Or), pour une capacité totale de 19 MWc. Il s’agit du premier développement solaire sur le domaine public fluvial géré par VNF.

Le constructeur Stellantis et LG Energy Solutions ont annoncé la création d’une coentreprise pour la construction d’une usine de production de batteries d’une capacité annuelle de 40 GWh. Le lancement de la construction est prévu au deuxième trimestre 2022 et la mise en service en 2024 mais l’emplacement reste encore à définir. Les batteries seront dédiées aux sites de production de Stellantis aux Etats-Unis, où le groupe vise 40% de VE dans ses ventes en 2030, au Mexique et au Canada.

Octopus Energy (ayant récemment acquis Octopus Renewables) et RES ont annoncé un partenariat pour le développement de sites de production d’hydrogène vert au Royaume-Uni. Un investissement de 3 Mds£ (3,6 M€) est prévu à horizon 2030 avec pour ambition de fournir de l’hydrogène vert en priorité aux grands acteurs industriels cherchant à décarboner leurs procédés.

Mardi 19 octobre

Dans le cadre du plan France Relance, le gouvernement lance un nouvel appel à projets « Solutions et technologies innovantes pour les batteries ». Il sera opéré par Bpifrance avec une priorité d’intervention portant sur les batteries et systèmes pour l’automobile, mais les projets pourront aussi concerner le ferroviaire, les poids lourds, le stockage stationnaire… L’appel est ouvert jusqu’au 10 janvier 2023 avec une première relève intermédiaire le 30 novembre 2021.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la Commission européenne ont signé un accord permettant désormais de combiner des subventions européennes et des financements long-terme de la BEI pour des projets de carburants alternatifs. Au sein de l’Alternative Fuels Infrastructure Facility, 1,5 Md€ de subventions seront notamment mis à disposition des projets de recharge rapide et d’avitaillement hydrogène sur le réseau RTE-T.

Dhamma Energy, désormais détenu par l’italien Eni, a inauguré le complexe photovoltaïque d’Athies-Samoussy dans les Hauts-de-France, composé de cinq parcs solaires cumulant 87,5 MWc, pour une production estimée de 93 GWh.

Le gouvernement belge a relevé son objectif d’éolien en mer à 5,8 GW en 2030, contre 4,4 GW auparavant. La Belgian Offshore Platform, syndicat professionnel éolien belge, a mis en garde contre le risque d’insuffisance d’infrastructures de réseau.

La région Auvergne-Rhône-Alpes a émis des obligations d’une maturité de 20 ans pour un montant total de 100 M€, principalement fléchées vers la construction de bâtiments durables, les énergies renouvelables et la mobilité durable. CACIB et HSBC ont agi en tête de file de cette émission, majoritairement souscrite par des assureurs.

Lundi 18 octobre

Un projet d’amendement au à la Loi de Finances 2022 prévoit de compenser les pertes des fournisseurs alternatifs d’énergie engendrée par le blocage des tarifs réglementés de vente de l’électricité et du gaz. Le dispositif ne concerne que les sociétés qui approvisionnent moins de 500 000 compteurs (Engie, EDF et TotalEnergies sont donc exclus) dans une limite de 35 €/MWh. Cette aide financière interviendra après le 1er mars 2022, lorsque la Commission de régulation de l’énergie aura délibéré sur les pertes constatées en 2021.

Le prix spot des certificats d’économies d’énergie dans le registre Emmy est passé de 8,16€/MWhc en janvier à 7,18€/MWhc en septembre, après un rebond cet été. Sur C2E Market, les cours sont inférieurs à 7€/MWh, sur le spot mais aussi pour les transactions jusqu’à fin 2022. La place de marché indique que « les indices de prix ont semblé se stabiliser la semaine dernière ».

Swen Capital Partners créé Swen Exclusive Infrastructures, un fonds d’infrastructures pour sa clientèle patrimoniale. Il vise 60 M€ à engager dans les télécommunications, le transport durable, la transition énergétique ou les infrastructures sociales. 

Le fonds Antin Infrastructure Partners a acquis une part majoritaire mais non divulguée du développeur américain Origis Energy. La participation acquise par Antin était détenue par le PDG, Guy Vanderhaegen, et par Global Atlantic Financial Group. Origis exploite un parc d’installations solaires et de stockage cumulant 2 GW et annonce un portefeuille de projets de 20 GW.

CVE a inauguré la semaine dernière sa centrale photovoltaïque de 30 MW et 42 hectares à Marigny (Marne) sur un ancien aéroport de l’Otan. Il a été racheté à Statkraft en 2020.

Hélène Gassin a été nommée présidente du comité de gestion des charges de service public de l’électricité, par un arrêté publié au Journal Officiel le 17 octobre. Hélène Gassin est une ancienne membre du collège de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui a cofondé l’année dernière le cabinet GP Conseil.

Le conglomérat britannique Ineos, issue de la pétrochimie et propriété du milliardaire Jim Ratcliff, a annoncé un plan d’investissement de plus de 2 Mds€ sur 10 ans dans l’hydrogène vert. Un premier site d’électrolyse de 20 MW est prévu en Norvège puis un second de 100 MW sur son site de Cologne en Allemagne. Via ses procédés d’électrolyse à destination de l’industrie chimique, sa filiale Inovyn produit aujourd’hui 300 000 tonnes d’hydrogène fatal par an.

Dans le cadre son initiative « Expedite the industrial transition » l’Ademe a mandaté Greenflex pour « déployer un programme d’accélération des actions de décarbonation dans l’industrie ». La société de conseil sera chargée d’établir des feuilles de route décarbonation auprès de 15 groupes industriels sur une durée de 5 à 7 mois, avec un soutien financier de l’Ademe à hauteur de 3 M€.

Article précédentLe plan France 2030 soutient virtuellement la transition écologique
Article suivant« L’éolien est visible et c’est une bonne chose » [N. Wolff]