CVE filialise en Afrique du Sud, prospecte aux Etats-Unis

Print Friendly, PDF & Email
(@CVE)

Propriétaire de 441 MW photovoltaïques installés ou en construction, CVE veut multiplier par cinq son parc d’ici 2025. L’international doit y prendre une part croissante, en particulier au Chili, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, un pays où il détient pour l’instant trois centrales. CVE vient de constituer une filiale en Afrique australe et commence à installer une équipe sur place, pour participer aux appels d’offres publics et développer la vente directe, sur le format de Respeer, sa marque fournisseur en France ; une capacité de 20 MW est dans le viseur dans ce pays pour l’instant.

Le développeur basé à Marseille est plus avancé au Chili, où il emploie ...

Article précédentLe DPE suspendu pour une partie du bâti
Article suivantGoldwind décroche 625 MW en Ukraine