Pourquoi Valorem mise de plus en plus sur l’hydroélectricité

Print Friendly, PDF & Email
La centrale hydroélectrique de Claredent, en Corrèze © Valorem

Tout récent lauréat de trois projets d’équipement électrique sur des barrages d’éclusées de Voies Navigables de France (VNF) sur la Seine et la Saône, Valorem fait partie des développeurs-exploitants et investisseurs EnR de plus en plus intéressés par l’hydroélectricité, comme peuvent l’être Voltalia, Total-Direct Energie, Cap Vert Energie, Hydrocop ou côté financier, Omnes Capital entre autres. Le développeur basé à Bègles a ainsi gagné l’année dernière l’appel à manifestation d’intérêt de VNF, acquis puis optimisé la centrale de Claredent (300 kW) en Corrèze, acheté Force Hydraulique Antillaise (FHA) en avril 2019 avec un portefeuille de 100 MW à développer à la clé. Cette année ou début 2020 devrait être mise en production une autre petite centrale de 300 kW sur l’Arnette, dans le Tarn, en cours de construction.

Le motif de cette ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.