Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 10 janvier

La Commission européenne a mis en consultation pour quatre semaines son projet (« roadmap« ) de loi Climat, initié en octobre dernier. Il prévoit la neutralité carbone pour 2050 et, en 2030, une baisse de 50% à 55% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990, contre l’objectif actuel de 40% sur lequel les Etats membres de l’Union s’étaient mis d’accord en 2014. 

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a confirmé étudier avec la Commission européenne la piste de la création d’une quasi-régie pour gérer les concessions hydroélectriques, lors de son audition à l’Assemblée nationale hier…

… Lors de cette audition, Elisabeth Borne a réaffirmé à plusieurs reprises que la volonté du gouvernement dans le cadre du projet de réorganisation Hercule était qu’« EDF reste un groupe intégré et public », provoquant l’hilarité d’une partie de l’assistance parlementaire.

Valorem acquiert un portefeuille de 82 MW éoliens en Grèce, à différents stades et auprès de plusieurs vendeurs. Il y développe une activité solaire par lui-même et souhaite disposer aussi à terme d’une capacité de production dans l’hydroélectricité.

Enel Green Power (EGP) annonce avoir installé 3 GW de nouvelles capacités de production en 2019 sur 47 sites (dont 1,8 GW éolien et 1,2 GW solaire) en Europe (1 GW), en Amérique Latine (997 MW) et en Amérique du Nord (867 MW). La puissance EnR d’EGP atteint 46 GW.

Le consortium EDF Re – Enbridge – WPD a passé commande pour les deux futures sous-stations de ses parcs éoliens en mer de Fécamp et Courseulles-sur-Mer. Elles sont attribuées à Atlantique Offshore Energy (Chantiers de l’Atlantique), en co-réalisation avec GE Grid Solutions et SDI (filiale de Deme Offshore). La livraison est prévue pour fin 2022 à Fécamp et en 2023 à Courseulles-sur-Mer.

Quadran International remporte un projet solaire flottant de 4 MW aux Seychelles, en conclusion d’un appel d’offres lancé en juin par la Commission de l’énergie de l’archipel ; PV Magazine précise que le français l’a emporté au prix de 0,095$/kWh (0,085€).

Le spécialiste des robots agricoles Naïo Technologies a bouclé une nouvelle levée de fonds de 14 M€, après un tour de 3 M€ en 2015. Le fonds Ecotechnologies de Bpifrance est leader, accompagné par les investisseurs historiques Demeter et Capagro, rejoints par la communauté d’investisseurs à impact Pymwymic.

La plateforme EcoVadis, qui permet aux entreprises d’évaluer leurs fournisseurs selon des critères de développement durable, a collecté 200 M$ (180 M€) auprès de CVC Growth Partners, la branche growth Equity de CVC Capital Partners. Une somme qui permettra à cette société fondée en 2007 à Paris d’accélérer son internationalisation, notamment aux Etats-Unis et en Asie.

Jeudi 9 janvier

L’Ademe et le BRGM ont mis en ligne un nouveau portail d’information sur la géothermie. Baptisé geothermies.fr, il regroupe la réglementation applicable, des cartes sur les ressources, les derniers enseignements de la recherche, des exemples d’opérations et de bonnes pratiques…

Le chauffage bas carbone ou d’origine renouvelable dans les habitations neuves sera obligatoire en Ecosse à partir de 2024, a annoncé le gouvernement dans un communiqué. Les immeubles non résidentiels devraient pour leur part être fortement incités à adopter ces équipements. L’Ecosse prévoit d’investir 30 M£ (35,2 M€) dans la chaleur renouvelable.

Dan Brouillette, secrétaire d’Etat américain à l’énergie, a présenté le 8 janvier un « Energy Storage Grand Challenge » destiné à placer les Etats-Unis en position dominante dans ce secteur en 2030. Le Departement of Energy (DOE) souhaite notamment, d’ici là, sécuriser une industrie et une chaîne d’approvisionnement domestiques, affranchies de matériaux critiques d’origine étrangère. Conduite par le Comité d’investissement pour la recherche et la technologie créé l’année dernière par le DOE, soutenue par un budget de 158 M$ (142 M€) en 2020, l’initiative va donner lieu à une feuille de route sur des programmes de R&D « stockage » et « flexibilité » stratégiques.

Reden Solar souscrit un prêt de 45 M€ sur sept ans sous forme d’Euro PP Green (Euro Private Placement Green) pour financer et refinancer ses actifs. L’emprunt est structuré par le Crédit Agricole CIB en coopération avec le Crédit Agricole Aquitaine.

Hélène Valade rejoint le groupe LVMH au poste de directrice du développement environnement. Elle était jusqu’à présent vice-présidente du développement durable de Suez. Elle est aussi administratrice de l’Ademe et présidente de l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse).

Le Crédit Agricole, BNP Personal Finance (Cetelem), Cofidis, Domofinance, Franfinance, ainsi que l’association française des sociétés financières (ASF), ont signé ce jeudi 9 janvier une charte « Engagé pour Faire » afin de développer des solutions de financement favorables aux opérations de rénovation énergétique, qui font l’objet d’un nouveau système de soutien public.

Mercredi 8 janvier

La DGEC prépare un guide sur l‘instruction des projets solaires au sol, destinée à fournir une doctrine pour le traitement des dossiers par les services déconcentrés de l’État.

BayWa r.e. a repris deux projets de parcs photovoltaïques au sol sur une ancienne base militaire près de Châteauroux, devenue zone industrielle. D’une puissance totale de 30 MW, les deux centrales développées selon nos informations par CGN, et lauréates de l’appel d’offres CRE4 en 2018 devaient impérativement être construites cette année. Elles entreront en service début 2021.

Selon le baromètre sur le chauffage réalisé par Ipsos pour Via Sèva en partenariat avec l’Ademe,  62% des Français payent plus de 50€ par mois pour se chauffer et 65% déclarent que cette facture a un impact sur leur quotidien ; 69% sont prêts à changer de type de chauffage, 76% sont intéressés par un raccordement à un réseau de chaleur et 67% attendent de leur candidat aux municipales qu’il propose de créer un réseau de chaleur vert

Dix nouveaux « programmes » liés aux économies d’énergie et financés par des CEE ont été validés, après les treize acceptés en décembre. Ils font l’objet d’un arrêté, du 3 janvier, publié au JO du 8 janvier 2020.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, ne souhaite pas remettre en cause le régime de net metering appliqué aux installations solaires sur toitures jusqu’à 5 MWc. Il l’a affirmé par un message posté sur un réseau social, rappelant que cette proposition émanait du régulateur, l’Aneel, et non du gouvernement.

Mardi 7 janvier

La consultation publique sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) sera lancée le 20 janvier et durera jusqu’au 19 février 2020, d’après un avis de consultation publié par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Masen, l’agence marocaine pour l’énergie durable, a signé une convention cadre de partenariat avec l’Agence Nationale des Ports pour l’accompagner dans la transition énergétique des 34 ports du royaume placés sous sa gestion. L’objectif est d’optimiser les usages énergétiques en favorisant le recours aux énergies renouvelables et aux technologies propres.

La France souhaite que la Banque européenne d’investissement lève 10 Mds€ via une augmentation de capital afin de financer davantage de projets en faveur du climat, a annoncé le ministre de l’Économie Bruno Le Maire lors de ses voeux aux acteurs économiques.

Nouvelle levée participative sur SoWeFund pour EkWateur, qui vise 1 M€ d’ici le 23 février. En 2019, le fournisseur alternatif d’électricité verte et gaz avait collecté 1,1 M€. Il annonce avoir passé le cap des 200 000 compteurs dont 100 000 décrochés l’année dernière.

Le groupe de BTP espagnol ACS a vendu un portefeuille solaire de 3 000 MWc valorisé 2,2 Mds€ à un acquéreur resté anonyme. Il comprend des centrales en exploitation et d’autres en développement avec mises en service prévues entre 2020 et 2022.

First Solar a accepté de verser 350 M$ à un groupe de petits porteurs qui avaient poursuivi le fabricant de panneaux solaires en justice sous forme de class action. Ils lui reprochaient d’avoir émis des informations de marché trompeuses et fausses.

Lundi 6 janvier 2020

Interrogé sur l’impact des incendies sur ses installations australiennes, Neoen indique que ses centrales, ses batteries et les connections ne se situent pas dans les régions touchées, ie les zones littorales boisées au sud-est de l’état de New South Wales (NSW) et au sud-ouest de celui de Victoria. Mais toutes les installations électriques du continent sont mises à rude épreuve par la chaleur. Neoen relève que les installations décentralisées, notamment solaires, se révèlent précieuses, car elle contribuent à la production locale quand les interconnections défaillent, ce qui a été le cas samedi 4 janvier entre NSW et Victoria.

La nouvelle coalition qui gouverne l’Autriche, composée du parti conservateur OVP et des Verts, a revu à la hausse ses objectifs en matière d’environnement. Elle prévoit la neutralité carbone en 2030, et non plus 2040 comme initialement prévu, dans l’électricité mais aussi le chauffage, ce qui est autrement plus ambitieux. Une loi sera prochainement votée pour couvrir de panneaux photovoltaïques plus d’un million de toitures autrichiennes. Le nouveau gouvernement a également indiqué vouloir faire avancer le projet de taxe carbone aux frontières de l’Union européenne.

Le Vietnam croit à son potentiel solaire flottant et veut le valoriser au mieux, au point de consacrer ses tout premiers appels d’offres solaires, en remplacement des tarifs d’achat, à cette technologie ; 50 à 100 MW devraient mis aux enchères inversées cette année et 300 MW en 2021, sur des lacs de barrages.

La startup varoise Indewatt a remporté un « CES Climate Change Innovator Award 2020 » pour sa solution Sunleavs, qui associé un capteur sur le tableau électrique à un réseau social avec en vue la création de communautés énergétiques, la plateforme permettant d’investir à plusieurs dans une centrale solaire, avec un stockage virtuel à côté. Le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas commence le 7 janvier.

Cap Vert Energie lance pour ses 120 salariés et pour alimenter son siège à Marseille une offre d‘électricité verte bon marché en partenariat avec Wekiwi et Axpo, appuyée sur la production de 3 nouvelles centrales du groupe. Wekiwi (Groupe Tremagi) compte proposer plus largement son offre aux comités d’entreprise de grands groupes publics ou privés.

Vestas annonce vouloir devenir neutre en carbone à l’horizon 2030. Pour cela, le groupe va poursuivre le verdissement de son alimentation électrique. Il compte également convertir sa flotte de véhicules à l’électrique et travailler sur des solutions pour le chauffage et le transport. En revanche, aucun détail n’est précisé sur ses process de production d’éoliennes qui représentent la très grande majorité de son empreinte carbone.

Equinor aussi veut devenir neutre en carbone. Un objectif forcément plus difficile à atteindre pour le pétrolier (ex-Statoil) qui se fixe l’objectif à 2050. Le groupe ne rentre pas dans les détails des actions qu’il entend mener pour réduire de 100% ses émissions, ou plus certainement les réduire et les compenser. Il indique uniquement vouloir implanter des mesures d’efficacité énergétique, de digitalisation et d’électrification.