Naïo Technologies récolte 3 M€ et prépare un robot pour le grand maraîchage

Print Friendly, PDF & Email
Naïo Technologies
Le robot Oz, quatre heures d’autonomie, 20 000 euros.

Les automates désherbeurs de la start-up toulousaine Naïo Technologies viennent de faire craquer trois investisseurs : Emertec, Cap Agro et l’entreprise Syselec, auxquels il faut ajouter Bpifrance, deux banquiers et le Conseil régional. Ces supporters misent au total 3 M€ en equity et prêts sur cette entreprise qui fabrique d’ores et déjà le petit robot électrique Oz, lequel a quelque chose de Wall-E, cher aux ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.