Concessions hydroélectriques : la piste de la régie publique se confirme

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

La perspective pour des acteurs privés de reprendre les concessions hydroélectriques françaises s’éloigne un peu plus. Interrogée sur ce dossier, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a confirmé être en discussion avec la Commission européenne sur un projet de création d’une régie publique qui récupérerait et exploiterait les ouvrages hydroélectriques, empêchant de facto une mise en concurrence.

Sortir du statu quo

La France va-t-elle réussir à échapper à la mise en concurrence des concessions hydroélectriques d’EDF ? C’est en tout cas la volonté du gouvernement qui étudie de près la possibilité de créer une régie dans laquelle seraient logés ces actifs stratégiques. « Nous réfléchissons à un système de quasi-régie pour octroyer sans mise en concurrence des concessions et structures publiques dédiées », a expliqué Elisabeth Borne au Sénat mercredi 11 décembre. Une solution qui permettrait de...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.