Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 10 mai

ERG acquiert 6 parcs éoliens dans les Hauts-de-France, pour 52 MW en tout, auprès du fonds de pension suisse Profond. Le groupe italien annonce détenir désormais 360 MW de capacité installée éolienne dans l’Hexagone.

Les importantes difficultés financières du turbinier Senvion impactent d’autres acteurs de la filière à l’image de la compagnie TPI Composites. Le fabricant américain de pâles a confirmé une perte nette de 12 M$ en raison de commandes abandonnées suite à la défaillance de Senvion. Des pertes également creusées par une grève dans une usine mexicaine, précise l’entreprise.

Ikea va commercialiser ses panneaux photovoltaïques en Suède, son marché domestique, à partir de cet automne. Le géant suédois vend déjà des panneaux solaires en Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas, Pologne, mais toujours pas en France. A noter qu’Ikea propose également à ses clients suisses des devis pour l’installation de pompes à chaleur.

Enargia est autorisée à exercer l’activité d’achat d’électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes, par décret publié au Journal Officiel.

Sans grande surprise, PG&E n’a pas réussi à trouver de terrain d’entente avec le bataillon de développeurs avec qui il a signé des PPA, mené par NextEra Energy. L’électricien californien, qui s’est mis sous la protection de la loi américaine sur les faillites en janvier dernier, ne souhaite plus honorer les centaines de contrats signés ces dernières années avec les développeurs.

Jeudi 9 mai

La Commission européenne a approuvé l’acquisition des actifs d’Uniper en France par Energeticky a Prumyslovy Holding (EPH), présidé par Daniel Kretinsky. Pour rappel, le 24 décembre, Uniper a annoncé être entré en négociations exclusives avec EPH pour la vente de ses deux centrales à charbon de Gardanne et Saint-Avold (600 MW chacune), pourtant en voie de fermeture, de sa tranche biomasse de 150 MW, ainsi que 6 parcs éoliens et 2 centrales solaires cumulant 90 MW environ. En cas de réalisation de l’accord, les deux tranches gaz (CCGT) de 420 MW chacune seront revendues à Total qui s’est positionné en marge du deal.

Interrogé à l’Assemblée nationale sur l’hydrogène vert, Philippe Sauquet, président de la branche Gas, Renewables & Power de Total a indiqué : « L’hydrogène, on sait faire, mais concernant l’hydrogène vert, renouvelable, on ne voit pas les progrès permettant de mettre au point une technologie compétitive d’ici 15 ans. Peut-être d’ici 20-30 ans ».

Série de nominations pour le projet de loi énergie. Anthony Cellier (député LRM) est nommé rapporteur. Nathalie Sarles (LRM) va être nommée rapporteure pour la commission Développement durable de l’Assemblée nationale. Elle est saisie au fond de l’article 2 sur le Haut conseil pour le climat, et l’article 4 sur l’Autorité environnementale. Enfin, Marjolaine Meynier-Millefert est nommée responsable du texte pour La République en Marche.

Un nouvel appel à programmes CEE (certificats d’économie d’énergie) doté de 75 M€ maximum est ouvert par les pouvoirs publics pour sensibiliser les ménages et entreprises d’Outre-Mer sur les économies d’énergie et pour développer le covoiturage et les modes de transport partagés en général. Il sera clos en septembre ; les actions devront être mises en oeuvre début 2020.


Mardi 7 mai

Vattenfall lance « Flexpower », une offre grâce à laquelle les véhicules électriques bénéficieront à Amsterdam d’une recharge rapide s’ils se branchent quand des centrales photovoltaïques produisent de l’énergie à proximité ou pendant les heures creuses. Ce projet concerne 912 points de charge, soit le tiers de l’infrastructure de la ville.

Dans son projet d’avis sur la PPE et la SNBC, le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) demande une analyse coût-bénéfice « objective » de l’obligation de recours à la chaleur renouvelable dans la future réglementation environnementale des bâtiments.

Jean-Philippe Olivier, ex managing partner de Rive Private Investment, devient directeur général de Samfi Invest, société d’investissement basée à Carpiquet, près de Caen (Calvados).  

Wiseed lance une collecte participative pour la centrale solaire de 11 MW « Merle Sud » dans la commune de Saint-Magne (Gironde). Cette collecte vise 200 000€, soit 1,7% du financement total (11,6 M€), rémunérés à 5% bruts sur 3 ans. Le projet est porté par Quadran, Calen (Crédit agricole) et le fonds régional aquitain Terra Energies, qui fournissent 978 000€ en fonds propres, soit 8,4% du capital.

Le développeur Acwa Power va construire, financer et gérer la première grande centrale solaire du sultanat d’Oman, sur 500 MW, prévue pour 2021. Le saoudien détiendra 50% de ce projet de 400 M$ (357 M€), associé avec les koweitiens Gulf Investment Corporation (GIC) et Alternative Energy Projects Co (AEPCo).

Lundi 6 mai

A la demande de France Energie Eolienne (FEE), la sénatrice Angèle Préville (PS) déposera un amendement sur la loi énergie, pour que les garanties d’origine des parcs éoliens lauréats des appels d’offres soient conservées par les développeurs. Actuellement, ces GO sont conservées par l’Etat qui les vend aux enchères. La prochaine session de vente sur Powernext est prévue pour septembre prochain.

Hydroption signe un contrat de fourniture d’électricité verte de 3 TWh avec la Direction des Achats de l’État. Ce contrat de 450 M€ sur 4 ans concerne la fourniture et l’acheminement en électricité renouvelable des ministères et établissements publics.

EDF Renouvelables a lancé le 3 mai une campagne de financement participatif sur Wiseed pour lever 200 000 € auprès des habitants de Guyane afin de financer Toucan 2, une centrale solaire de 5 MWc. Elle sera située à côté de son installation soeur Toucan 1 (5 MWc aussi), mise en service en 2015. Toucan 1 est reliée à une installation de stockage batterie de 4,5 MWh.

Vattenfall a signé avec le pétrolier Preem pour produire de l’hydrogène sans combustible fossile. Le but est de développer une unité de production d’hydrogène de 20 MW, incluse dans la raffinerie de Preem près de Göteborg, en Suède.

Le programme « Avelo » a été validé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, dans le cadre des certificats d’économie d’énergie, selon un arrêté publié le 4 mai au Journal officiel. Piloté par l’Ademe, ce programme vise à accompagner la planification, l’expérimentation et l’animation de politiques cyclables dans les territoires de moins de 250 000 habitants.

Une cinquantaine de personnes ont été nommées membres du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), selon un arrêté publié le 5 mai au Journal officiel.