Pourquoi la faillite de PG&E donne des sueurs froides aux développeurs EnR

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

Le 14 janvier 2019, la Pacific Gas and Electric Company (PG&E) se déclarait en faillite. Mise sous la protection du chapitre 11 du Code du Commerce américain, l’entreprise est entrée dans une bataille juridique pour faire annuler au moins une partie des power purchase agreements (PPA) qu’elle a signés ces dernières années avec une multitude de développeurs. Le manque à gagner potentiel pour les entreprises EnR se calcule en milliards de dollars. EDF RE est concerné.

13 GW de PPA en fumée ?

Depuis que PG&E s’est mis sous la protection de la loi américaine sur les faillites, les avocats se démènent. L’électricien californien joue sa survie et souhaite ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.