[Entretien exclusif] Pourquoi Jean-Marc Bouchet a cédé Quadran, ses nouveaux projets

Print Friendly, PDF & Email
Jean-Marc Bouchet

C’est fait. Direct Energie a bouclé cette semaine l’acquisition des activités françaises de Quadran. Soit 500 MW installés et une transaction de 344 M€, un montant à étoffer sous les deux ans en fonction des mises en service. Retour avec Jean-Marc Bouchet, fondateur de Quadran, sur les raisons de cette opération. Et coup de projecteur sur les nouvelles ambitions de cet entrepreneur des EnR, doté de moyens importants.

GreenUnivers : Il y a six mois, le rachat de Quadran par Direct Energie a surpris tout le marché. Vous vous êtes peu exprimé depuis sur votre décision. Alors, pourquoi avoir vendu ?

Jean-Marc Bouchet : Je comprends cet étonnement et d’ailleurs je me suis aussi surpris moi-même. Quadran est une société qui réussit, avec 500 MW en production et 500 MW à construire. La cession s’explique par plusieurs motifs. L’analyse du secteur des énergies renouvelables, tout d’abord. En France, les entreprises indépendantes sont entrées dans une phase où elles doivent grandir ou se faire absorber. C’est la conséquence du nouveau régime avec complément de rémunération et des appels d’offres solaires et éoliens. Le tout entraîne une baisse drastique des taux de retour sur investissement, entre 0 et 7% aujourd’hui. Une éventuelle remontée des taux de crédit représente ici un grand danger. L’effet de masse devient de toute façon essentiel. Je pense aussi que les « boutiques indépendantes » des EnR doivent être capables de vendre leur énergie. C’est également l’analyse de Xavier Caïtucoli, PDG de Direct Energie. Nos entreprises sont complémentaires. Mais là encore, dans la fourniture d’énergie, la taille est importante. A partir de ce constat, j’avais le choix entre une forte augmentation de capital et la cession. La réflexion a été longue. Sont aussi intervenus des facteurs ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.