Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

 

Vendredi 15 septembre

L’association professionnelle indienne IESA (India Energy Storage Alliance), interrogée par PV Magazine, prévoit que le volume du marché du stockage d’énergie en Inde se situera entre 100 et 200 GWh en 2022. Le pays compterait une vingtaine d’installations aujourd’hui, pour l’intégration des EnR, les services réseaux et le off-grid, entre autres.

Depuis juin, 18 ventilateurs de la société Climeworks sont placés sur le toit d’une usine d’incinération de déchets près de Zurich (Suisse) où ils aspirent le gaz carbonique présent dans l’air et l’acheminent vers une serre voisine, où il accroît de 20% le rendement des tomates. Grâce à un processus d’adsorption-désorption, le CO2 est filtré puis isolé à 100 °C, à l’aide de la chaleur perdue de l’usine. Chaque jour, 2 500 kg sont aspirés – soit à l’année l’équivalent des émissions de 200 voitures.

L’association Adivbois révèle les 13 premiers lauréats de l’appel à projets « immeubles à vivre en bois ». Ces projets se situent à Angers, Dijon, Grenoble, Le Havre, Paris, Saint-Etienne, Saint-Herblain et Toulouse. Le promoteur immobilier REI Habitat fait partie des vainqueurs.

Plus de 77 GW de projets d’énergies renouvelables ont été enregistrés pour les appels d’offres multi-énergies brésiliens finalement prévus les 17 et 18 décembre prochain ; les projets éoliens totalisent 53,2 GW.

Jeudi 14 septembre

L’application de BlaBlaCar dédiée aux covoiturages quotidiens, baptisée BlaBlaLines, devient aujourd’hui disponible en Ile-de-France. Elle était déjà expérimentée depuis avril sur deux lignes pilotes, entre Reims et Chalons-en-Champagne et entre Toulouse et Montauban. Le déploiement national est prévu pour 2018. Déjà téléchargeable sur Androïd, BlaBlaLines s’étend à l’iPhone.

Toulouse Métropole annonce avoir inauguré le premier réseau français de chaleur et de froid alimenté à 100% par des énergies renouvelables (en l’occurrence, 275 000 tonnes par an de déchets ménagers et industriels). Long de 5 km, il compte 7 sous-stations dont 3 permettant de produire du froid à partir de la chaleur (4 000 MWh par an, sous forme d’eau chaude).

La jeune pousse Lucibel, spécialisée dans l’éclairage LED, et Citelum, filiale d’EDF experte de l’éclairage public, viennent de signer un partenariat commercial. Objectif : répondre ensemble à des appels d’offre dans le domaine de l’éclairage (public ou intérieur) dotés d’une composante performance énergétique ou communication LiFi.

Les Etats-Unis planchent pour 3 ans sur de nouvelles normes pour l’éolien offshore, via une collaboration entre plusieurs institutions dont le ministère de l’Energie, le National Renewable Energy Laboratory (NREL), le Bureau of Ocean Energy Management (BOEM) et l’American Wind Energy Association (AWEA).

L’installation de la première interconnexion électrique entre le Royaume-Uni et la Belgique vient de commencer à Pegwell Bay dans le Kent, pour une première section de 59 km ; 128 km de câbles sous-marins ou souterrains doivent être posés d’ici mi-2018 et le courant doit passer début 2019.

Mercredi 13 septembre

L’éditeur de logiciels S4E, filiale depuis 2015 du fournisseur d’énergie verte Apex Energies, remporte l’appel d’offres « Initiatives PME », lancé en mars par l’Ademe dans le cadre du PIA.  Le lauréat va mettre en place un système de prévision de la production court-terme destiné aux centrales photovoltaïques inférieures à 2MWc (SEE Project). « Les applications directes dans les ZNI (DOM et Corse) sont potentiellement importantes », estime Yvonnick Durand, chef de projets « énergies décarbonées » à l’Ademe.

Le pôle de compétitivité Capenergies remporte l’appel d’offres de la Principauté de Monaco pour une mission d’assistance à la veille technologique sur l’efficacité énergétique et les EnR. La start-up Azzura Lights collaborera avec Capenergies, dont elle est membre. Cette société coopérative d’intérêt collectif créé des programmes d’accompagnement innovants pour favoriser les économies d’énergie et lutter contre la précarité énergétique.

L’Agence de l’eau néerlandaise et le Port de Rotterdam ont annoncé le lancement de l’expérimentation du solaire flottant sur le site pilote de De Slufter, dans un bassin de décantation d’eaux polluées du port.

Le coût de la production photovoltaïque injectée sur les réseaux a chuté de 29% aux Etats-Unis au premier trimestre 2017 par rapport à la même période l’an dernier, selon le rapport du National renewable energy laboratory (NREL) du ministère de l’Energie.

Mardi 12 septembre

Selon l’Insee, en 2015 les entreprises industrielles ont alloué 1,6 milliard d’euros à des investissements ou études liés à la protection de l’environnement. C’est 1% de moins qu’en 2014, cette catégorie de dépenses étant en baisse depuis 2012.

Onze industriels rejoignent le Conseil de l’hydrogèneHydrogen Council en langue originale : StatoilFaurecia, Audi, Iwatani, Plastic Omnium, Mitsui & Co, Plug Power, Faber Industries, FirstElement Fuel, Gore ainsi que Toyota Tsusho. Composé de 24 entreprises, ce club représente désormais un chiffre d’affaires de 1 300 milliards d’euros et 2 millions de salariés.

Cornis, la start-up parisienne spécialisée dans l’inspection des pales d’éoliennes, annonce l’ouverture d’un bureau aux Etats-Unis, à Chicago. Cornis revendique une empreinte dans plus d’une vingtaine de pays, en Europe, en Inde, en Amérique du nord et du sud.

Le développeur breton d’énergies renouvelables Langa crée une filiale, Naning Energy, dont l’objet est d’aménarger et de commercialiser des espaces publicitaire vus du ciel sur ces projets photovoltaïques. Par exemple, Langa se propose d’intégrer visuellement dans son futur champ solaire sur la commune de Meaux (17MW, 25 hectares), des
visuels dont l’un pourrait être le sigle des JO Paris 2024.

Lundi 11 septembre

Le jeune agrégateur lyonnais BCM Energy est agréé, en vertu d’un arrêté paru au JO le 9 septembre, pour la reprise des contrats d’obligation d’achat pour un total de 18 contrats et une puissance installée allant jusqu’à 120 MW. Début septembre, Direct Energie a lui aussi été agréé. Pour rappel, jusqu’en septembre 2016, EDF OA avait le monopole de la gestion de ces contrats.

L’UFC-Que Choisir estime, dans une étude sous-titrée « Stop à la loterie ! », que les diagnostics de performance énergétique ne sont toujours pas assez fiables. Elle demande à l’Etat de réformer ce dispositif qui renseigne sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment.

Le géant japonais de l’informatique et des télécoms NEC vient de remporter un contrat de 18 MW pour sa solution de stockage d’énergie, auprès de l’énergéticien suisse EKZ (Elektrizitätswerke des Kantons Zürich). Il installera sa batterie à Volketswil, près de Zurich, pour une mise en service début 2018.