Un investisseur russe pour BlaBlaCar ?

Print Friendly, PDF & Email

La plateforme de covoiturage BlaBlaCar aurait levé 21,3 M€ auprès d’un fonds de private equity russe, Baring Vostok Investments, selon le site d’information sur les start-up Maddyness. Interrogé par GreenUnivers, la société dirigée par Frédéric Mazzella ne souhaite pas faire de commentaires sur le sujet.


Selon les documents auxquels a eu accès Maddyness, l’investissement de Baring Vostok est destiné à soutenir la croissance rapide au plan international de la star française du covoiturage. Celle-ci est opérationnelle en Russie et en Ukraine depuis 2014, suite à l’acquisition d’un site homologue, Podorozhniki, créé en 2010.

Interrogé par Russie Info en octobre 2015, Aleksey Lazorenko, fondateur de Podorozhniki, salue le développement éclair de BlaBlaCar : « Quand BlaBlaCar est arrivée en Russie, les dirigeants n’avaient pas la moindre idée de comment le marché se développerait. Mais cela a démarré très vite et très fort : nous avons atteint plus d’1 million d’utilisateurs en 10 mois, alors que dans d’autres pays, cela peut prendre 1 an ou deux. Et cela va aujourd’hui en s’accélérant. »

Un grand du private equity russe

Créé en 1994 et alors focalisé sur la Russie et la Communauté des états indépendants (CEI), Baring Vostok est l’une des principales sociétés de private equity russes. Elle a levé 3,7 Mds$ en provenance de fonds de pension, de fonds souverains, de fonds de dotations universitaires depuis ses débuts et a investi 2,4 Mds$ dans 69 entreprises en Russie, au Kazakhstan, en Ukraine et d’autres pays membres de l’ex-Union soviétique. Son scope : Internet et technologies, énergie, biens de consommation et services financiers. Baring Vostok compte 40 collaborateurs.

Il y a un an et pour son cinquième tour de table, BlaBlaCar a levé 200 millions de dollars (177 M€), une opération valorisant la société à plus de 1,5 Md$. Elle garde son siège en France mais son capital est de plus en plus international. L’opération de septembre 2015 était menée par le fonds Insight Venture Partners, nouveau-venu, et Lead Edge Capital, qui était entré au capital en 2012.  Un autre financier, le suédois Vostok New Ventures, participait à ce deal.