Statoil va expérimenter le stockage appliqué à l’éolien en mer

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Statoil)
(Crédit : Statoil)

L’énergéticien norvégien Statoil, en quête de nouveautés dans les énergies renouvelables, se lance dans le stockage d’énergie appliqué à l’éolien offshore. Le groupe a signé le 18 mars dernier un Memorandum of Understanding avec le gouvernement écossais, le centre d’innovation dédié à l’éolien offshore ORE Catapult et l’agence de développement économique Scottish Enterprise dans le but d’installer d’ici fin 2018, un parc de batteries lithium-ion de 1 MWh à terre, relié au parc éolien flottant Hywind. C’est le projet Batwind (ci-dessus). Les cinq turbines de 6 MW du parc pilote auront été installées à 25 km au large des côtes nord-est de l’Écosse un an plus tôt, selon le calendrier annoncé par Statoil.

Statoil entend compenser le caractère intermittent de l’énergie éolienne et « optimiser la production » grâce à cette solution de stockage. « Cela peut améliorer l’efficacité de l’éolien en mer et abaisser ses coûts », affirme le groupe.

Stocker les EMR, l’idée fait son chemin…

Stocker les EMR ? L’idée fait déjà son chemin chez plusieurs acteurs, notamment en France. Eolfi ...