Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 30 juin 

Le développeur breton Langa a inauguré sa 200è toiture PV (1,5 MW) à Mornas (Drôme). Le groupe ambitionne d’être le leader français de ce marché, avec un objectif de 300 toitures supplémentaires en 2018 et 500 en 2020. Pour cela, il compte renforcer sa capacité financière en fin d’exercice 2017.

Le prochain appel d’offres EnR organisé en Espagne devrait finalement avoir lieu le 26 juillet. Une puissance totale de 3 GW sera mise en jeu.

Barbara Pompili a été élue à la tête de la commission développement durable de l’Assemblée nationale, elle-même présidée par un autre écologiste, François de Rugy.

La filiale américaine du pétrolier Shell a signé un accord pour racheter le fournisseur d’électricité MP2 Energy, basé au Texas. Ce dernier cible essentiellement les professionnels (industriels…) mais aussi les particuliers avec notamment un programme de toitures photovoltaïques.

Jeudi 29 juin

Le président du Sénégal Macky Sall a inauguré aujourd’hui à Santhiou Mékhé une centrale photovoltaïque de 30 MW, portée par le fonds d’investissement français Meridiam, le fonds souverain sénégalais Fonsis, l’entreprise sénégalaise Senergy SUARL, et construite par Solairedirect. Le projet s’inscrit dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui doit permettre au pays d’atteindre 20% d’énergies renouvelables d’ici la fin de l’année 2017.

Alors que le Danemark vient de dépasser les 4 GW de capacités éoliennes installées, la Danish Wind Industry Association (DWIA) alerte sur l’incertitude qui pèse sur la filière. En effet, le mécanisme de soutien pour les nouveaux projets éoliens expire en février 2018 et n’est pour l’instant pas remplacé.

Dans le cadre du projet de raccordement du parc offshore de Saint-Brieuc d’Ailes Marines, un partenariat a été signé entre la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) et RTE. La SNSM va former des salariés de RTE à la sécurité en mer et en échange, RTE fournira des moyens matériels à la SNSM (véhicule type 4×4, équipements de bureau pour les stations de sauvetage…).

La journaliste Audrey Pulvar succède à Nicolas Hulot à la tête de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH).

Le fonds Construction Energie Plus d’Omnes Capital se tourne vers la rénovation après deux premiers partenariats plutôt orientés vers le neuf. Un accord vient d’être conclu avec l’incubateur bordelais Evolution, à l’origine du projet immobilier, économique et bas carbone Darwin, rive droite de la Garonne. Le fonds pourrait investir jusqu’à 10 M€ dans les projets pilotés par Evolution.

Mercredi 28 juin

DCNS change de nom et devient Naval Group, sa filiale DCNS Energies dédiée aux énergies marines devient Naval Energies.

Waga Energy inaugure demain sa deuxième mini-raffinerie (20 GWh) de biométhane, à la décharge de Saint-Maximin (Oise), exploitée par Suez. La start-up fera bientôt de même à Auch (Gers). Six autres projets devraient être lancés d’ici la fin de l’année.

La RATP vient d’émettre son premier green bond, de 500 M€, qui vise à soutenir sa politique RSE et notamment à renouveler une partie du matériel roulant et des infrastructures. Une 2e obligation verte pourrait financer le remplacement de bus.

L’équipementier automobile Faurecia estime que la demande pour ses produits « propres » (véhicules électriques, piles à hydrogène, dépollution des moteurs a posteriori...) va croître de 7% par an d’ici 2030. En 2016, la mobilité propre correspondait à 27% de son chiffre d’affaires (19 Mds€).

La Banque Postale a acquis la plateforme de financement participatif KissKissBankBank & Co, qui regroupe KissKissBankBank, Hellomerci et Lendopolis. Fondée en septembre 2009, KissKissBankBank revendique une communauté d’environ 1,3 million de membres, se targue d’avoir permis le financement de 27.000 projets et d’avoir collecté près de 83 millions d’euros. Acquise récemment aux EnR, sa filiale de prêt aux entreprises Lendopolis a organisé plusieurs collectes pour le compte d’Arkolia, Irisolaris ou Chalbos Energy.

Mardi 27 juin

L’ATEE crée un club Power to gas, présidé par Sylvain Lemelletier, directeur power to gas & gazéification de GRTGaz, pour accélérer l’essor de la filière. Il attend une trentaine de membres. L’ATEE compte 4 clubs sur le biogaz, les CEE, le stockage et la cogénération.

La centrale biométhane de Chalandry-Elaire (Ardennes) entrera en service mi-2018. Ce projet de territoire de 100 Nm3/heure et 6 M€ réunit des acteurs locaux ou coopératifs comme Enercoop Ardennes-Champagne, Energie Partagée, France Biogaz et l’Agence locale de l’énergie et du climat.

Amoeba se dote d’un conseil d’administration (CA) et abandonne la structure en directoire et conseil de surveillance, pour « simplifier les processus de décisions » selon la société. Le CA est présidé par Fabrice Plasson, également directeur général.

Les activités du cluster Ouest Normandie Energies Marine (Onem) vont rejoindre l’Agence de développement pour la Normandie (AD Normandie), qui lance d’ailleurs aujourd’hui la « marque » Normandie. Les énergies marines sont l’une des 12 priorités de la région.

Lundi 26 juin

La start-up boulonnaise EEL Energy va tester à Brest (Finistère), en mer, son prototype d’hydrolienne à membrane ondulante. Elle vient de signer avec la société Iroise Mer, spécialisée dans les travaux maritimes. Objectif : valider en conditions réelles le comportement et obtenir une courbe de puissance de cette machine à échelle réduite (10 kW).

Décidément, Nicolas Hulot s’intéresse au biométhane… Le ministre de la Transition écologique et solidaire a visité aujourd’hui la plateforme Gaya à Saint-Fons (métropole de Lyon). Le site teste la production de biométhane à partir de biomasse sèche collectée dans un rayon de 70 km. Fin mai, Nicolas Hulot s’était déjà rendu à Valenton (Val-de-Marne) avec le Premier ministre Edouard Philippe, sur un site de valorisation des boues de stations d’épuration.

La start-up CoWatt invente le « cotoiturage photovoltaïque » . Elle met en relation des personnes qui veulent investir dans des panneaux solaires sur toiture mais n’ont pas le toit adapté (taille, exposition), avec des « hébergeurs de panneaux« . Ces derniers ont le toit adéquat mais pas assez d’argent pour installer des panneaux. Le 28 juin, ce projet collectif en gestation depuis un an en Pays-de-la-Loire prendra officiellement la forme d’une SAS.