Année record pour le PIA, surtout dans les énergies marines

Print Friendly, PDF & Email

Le Commissariat général à l’investissement (CGI) a publié le 2 mars son rapport d’activité pour 2016, marqué par une nette amplification des projets soutenus : 1?145 au total, pour un montant de 3,5 Mds€, soit une augmentation de 40% par rapport à 2015, qui était déjà une année record. Au total 40,4 Mds€ ont été investis depuis 2011. La totalité des crédits – 57 Mds€ – devrait être engagée d’ici mi-2017.

L’enveloppe énergie/économie circulaire a mobilisé 3,65 Mds€, dont 1 Md€ pour le nucléaire et ses déchets (!) mais le CGI préfère insister sur d’autres projets et notamment les énergies marines renouvelables. « 2016, l’année des fermes pilotes éoliennes », souligne ainsi le rapport. Y sont notamment ...

détaillés les quatre dossiers sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets de l’Ademe. « Au total, près de 300 M€ du Programme des investissements d’avenir (PIA) sont mobilisés pour soutenir ces projets », précise le rapport.

Gros plan sur les quatre projets dans l’éolien flottant 

• Le projet Provence Grand Large (PGL), porté par EDF Énergies Nouvelles, a été retenu pour la zone de Faraman en Camargue (Bouches-du-Rhône). Il comptera trois éoliennes Siemens de 8 MW et des flotteurs IFPEN/SBM offshore. L’investissement se monte à 210,5 M€?;

• À Leucate (Aude), c’est le projet Les éoliennes flottantes du golfe du Lion (EFGL), porté par Engie/EDPR et la Caisse des Dépôts, qui a été sélectionné. Il se compose de quatre éoliennes GE de 6 MW et de flotteurs PPI/Eiffage Métal. Le coût s’élève à 179,5 millions d’euros?;

• Le consortium Eolmed, porté par Quadran Energies Libres, a été choisi pour implanter une ferme pilote d’éoliennes flottantes avec quatre turbines Senvion de 6,15 MW équipées de flotteurs Ideol/Bouygues TP au large de Gruissan (Aude), à plus de quinze kilomètres des côtes. Le montant de l’opération est évalué à 212,3 millions d’euros?;

• La zone de Groix (Morbihan) accueillera le projet porté par Eolfi/CGN : quatre turbines GE de 6 MW et des flotteurs DCNS/Vinci pour un investissement de 199,3 millions d’euros.

A noter que le PIA a également soutenu, à hauteur de 6 M€, le projet éolien flottant Sea Reed (DCNS/GE).

Dans les énergies marines renouvelables, le rapport signale le soutien au projet d’énergie thermique des mers Marlin (17 M€ du PIA pour un budget global de 17 M€) et à l’hydrolienne Sabella : « le Programme des investissements d’avenir a accompagné le développement technologique de l’entreprise jusqu’à l’immersion de l’hydrolienne. Il soutient aujourd’hui Akuo Energy et Sabella afin de mettre au point un système d’alimentation de l’île d’Ouessant en énergies renouvelables », peut-on lire.

  • Consulter le détail du rapport ci-dessous ou ici (PDF) :