Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 25 septembre

« Toutes les mesures [de la Convention citoyenne] ne seront pas faites à la virgule près. On concerte et on essaye d’atterrir », a déclaré ce matin lors d’une émission radio Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

L’extension de MaPrimeRénov dès octobre suscite de l’intérêt. Renovation Man, plateforme numérique d’accompagnement dans la rénovation énergétique, observe 3 fois plus de recherches en 10 jours sur l’isolation des combles, de la toiture et l’installation du double vitrage.

Au 2e trimestre, la participation de l’éolien (16,6 GW installés) à la consommation électrique a atteint 7,5% et 8,7% sur les douze derniers mois. Celle du solaire (9,9 GW) s’élève à 4,8% (2,8% sur les douze derniers mois) avec un record de production pour un trimestre, à 4,5 TWh. L’hydroélectricité (25,7 GW) : 18,6% et 13,8% sur les douze derniers mois, selon la dernière édition du Panorama de l’électricité renouvelable (SER, RTE, Enedis, ORE, ADEeF). 

Dans son avis du 23 septembre, l’Autorité environnementale demande des recherches plus poussées sur le procédé Ecocombust envisagé par EDF pour reconvertir à 80% d’ici 2026 sa centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique). L’instance s’interroge notamment sur la nature et les quantités de rejets liquides et gazeux dans le milieu naturel ou produites sous forme de déchets solides et de boue. Mais aussi sur la composition des déchets de bois brûlés (black pellets) et les pollutions possibles.  

Jeudi 24 septembre

Total arrêtera en 2021 sa raffinerie de Grandpuits et en 2023 le stockage d’hydrocarbures à Gargenville (Seine-et-Marne). Il compte investir 500 M€ pour reconvertir la raffinerie d’ici 2024 dans la production de biocarburants (notamment pour l’aviation) et bioplastiques. Deux centrales solaires de 28 MW et 24 MW de Total-Quadran doivent être installées ; 250 emplois devraient être conservés sur les 400 actuels.

Le ministère de la Transition écologique et l’Ademe lancent une campagne de communication grand public « Faire tout pour ma rénov' » axée sur l’installation de thermostats, l’utilisation des applis de suivi de consommation et le recours aux conseillers Faire.

En Pays de la Loire, Enercoop propose une offre d’électricité 100% locale produite par le parc de 5 éoliennes de 2,4 MW de l’Hyrôme (Maine-et-Loire) mis en service début juillet sur une base de  2 500 MWh/an et sur des toitures solaires photovoltaïques du mouvement citoyen CoWatt. Les turbines sont détenues par la société Cit’Eole Hyrôme, le mouvement Energie Partagée, la société d’économie mixte Alter Énergies et Mauges Communauté ; ils ont investi 26 M€.

L’Institut de recherche technologique nantais Jules Verne et un consortium d’acteurs industriels (Arkema, Canoe, Engie, LM Wind Power, Owens Corning, Suez) lancent le projet Zebra pour fabriquer des pales d’éoliennes en matériaux composites recyclables, issus de la la résine Elium d’Arkema. Il est doté de 18,5 M€.

Mercredi 23 septembre

Corfu Solaire (groupe Terre et Lac) lève 18 M€ pour financer 12 projets solaires de 129 MW en tout, logés dans la filiale Corsaire. L’apport est effectué par le fonds Eurofideme 4 de Mirova qui entre à hauteur de 40% au capital de Corsaire. 

La rénovation et l’extension du réseau de chaleur de Bordeaux métropole par le groupement Idex-Mixéner (30,7 M€, +6,7 km, + 2  800 équivalent-logements) a réussi un financement participatif de 300 000€ sur la plateforme Solylend.

Solarwatt a mis en service une installation solaire + stockage de 33,6 kWc/12 kWh au Château Poupille, un domaine viticole situé à Sainte-Colombe (Gironde). Elle est prévue pour fonctionner à 54,4% en autoconsommation. A terme, Château Poupille envisage d’installer une 2e, voire une 3e colonne de stockage pour atteindre 36 kWh de stockage.

La start-up Descartes Underwriting, qui modélise les risques climatiques pour le compte d’assureurs et de grandes entreprises, a bouclé un deuxième tour de table de 15,7 M€, auprès des fonds BlackFin Capital Partners, Cathay Innovation et Serena.

Mardi 22 septembre

Ikea France et Voltalia ont lancé aujourd’hui leur service clé en main d’installation de panneaux solaires pour les particuliers.

Airbus a présenté trois concepts d’avions de 100 ou 200 passagers préfigurant un avion « zéro émission ». Ces trois concepts utilisent l’hydrogène comme source d’énergie principale, une option « exceptionnellement prometteuse comme carburant aéronautique propre », selon Airbus. Mais la mise en service éventuelle d’un tel avion n’est toutefois prévue qu’en 2035

Cyclofix, spécialiste de la réparation de vélos et trottinettes y compris électriques, a levé 5 M€ auprès de Decathlon et Via ID.

Le Plan bâtiment durable et l’organisation Rics des métiers de l’immobilier, de l’urbanisme et de la construction ont remis leur rapport à Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement. Ils font 43 propositions pour accélérer la rénovation environnementale des bâtiments en tissu urbain, dans la lignée des premières pistes présentées par GreenUnivers fin juillet.

Solvay et Veolia ont noué un partenariat pour améliorer le recyclage des batteries de véhicules électriques au lithium-ion. Veolia démantèle déjà des batteries depuis 2013 en Moselle. L’accord avec le chimiste Solvay vise à affiner la pureté des matières récupérées pour pouvoir les réutiliser directement dans la fabrication de batteries.

Les Pays-Bas ont attribué pas moins de 3,91 GW de projets d’énergies renouvelables, essentiellement photovoltaïques (3,44 GWc). Le coût pour les finances publiques néerlandaises a été évalué à 3,3 Mds€, selon PV Magazine.

Lundi 21 septembre

Philippe Kavafyan, CEO du fabricant de turbines marines MHI Vestas, a été élu président de l’association professionnelle WindEurope pour 18 mois, succédant à Gunnar Groebler (Vattenfall). Un autre français, Nicolas Couderc, directeur France d’EDF Re, est nommé vice-président de WindEurope. 

Comme prévu, les règles du mécanisme de capacité sont assouplies dans un arrêté paru au Journal officiel

Mehdi Mahammedi-Bouzina est nommé conseiller parlementaire au cabinet de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, à compter du 21 septembre 2020. Il remplace Nina Bourgier. L’arrêté est paru le 20 septembre au Journal officiel.

A destination des collectivités locales, la FNCCR pilote un projet de cahier des charges à tronc commun pour les contrats de performance énergétique (CPE) sous forme de marchés publics globaux. Il permettra aux parties prenantes de se concentrer sur les clauses spécifiques et essentielles à ces opérations encouragées par France Relance