Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 14 octobre

La Commission européenne a officiellement approuvé la création de l’alliance industrielle européenne pour le solaire photovoltaïque prévue dans RepowerEU. Elle prévoit de lancer en novembre un appel à adhésion.

En Ile-de-France, 55% du parc locatif privé est énergivore. Classés E, F ou G pour leurs performances énergétiques, 745 000 logements pourraient être interdits à la location par la loi Climat et résilience, alerte une note de l’Insee, sauf s’ils sont rénovés. Ces interdictions s’appliqueraient entre 2025 et 2034 selon l’étiquette énergétique.

Un décret publié au Journal officiel accorde une dérogation aux logements situés dans les départements et régions d’Outre-mer pour bénéficier de MaPrimeRénov‘. Ils devront être achevés depuis au moins deux ans, et non quinze ans comme en métropole. Un arrêté précise par ailleurs le montant des forfaits.

Voltalia a mis en service à pleine capacité sa plus grande centrale photovoltaïque (SSM1-2). Située dans le complexe de Serra Branca au Brésil, elle atteint 320 MW. Le développeur signale aussi un chantier à proximité pour la construction de sa centrale SSM3-6 d’une puissance de 260 MW.

Simon Neerinckx, PDG de Windvision, s’attend à une décision « au premier trimestre 2023 » sur les recours contre le projet de parc éolien terrestre de 60 turbines « Les Monts des Quatre Faux », développé avec EDF Renouvelables. Windvision compte aujourd’hui 60 salariés et annonce un pipe de projets de 2 GW, dont 500 MW prêts à construire une fois les autorisations obtenues.

Engie New Ventures a participé à la première levée de fonds de SAMP, qui a récolté 4 M€ pour son logiciel de création de jumeaux numériques d’infrastructures énergétiques. Pour le moment, la start-up vise surtout les infrastructures gazières et de traitement de l’eau, mais Engie imagine d’autres cas d’usage, comme l’hydroélectricité ou les réseaux de chaleur et de froid, indique le directeur d’investissement Vincent Pichon.

Jeudi 13 octobre

Les amendements des Etats membres de l’Union Européenne revoient à la baisse le plan RePowerEU de Bruxelles, selon un document consulté par Euractiv. L’objectif de 45% d’EnR pour 2030 serait ramené à 40%, « l’intérêt public supérieur » supprimé, l’intérêt des zones propices aux EnR amoindri.

Vestas compte installer à Szczecin en Pologne, sur la mer Baltique, son usine pour fabriquer les nacelles de sa turbine de 15 MW. Elle devrait être opérationnelle au deuxième semestre 2024. Vestas va fournir 76 de ces turbines au projet Baltic Power, de 1,2 GW, développé par le groupe polonais Orlen et les canadiens de Northland Power.

La Fnade demande à ce que les aides à l’investissement de l’Ademe consacrées aux chaudières CSR puissent être élargies pour soutenir aussi la production d’électricité. Cela dans le but de les raccorder aux réseaux de chaleur urbains dont la faible consommation estivale les amènerait à être utilisées en cogénération.

Mirova est entrée au capital du développeur solaire estonien Sunly, qui a bouclé une levée de fonds de 200 M€. L’entreprise affiche 10 GW en développement et 7 GW dans son pipe de projets, entre les Etats baltes et la Pologne. Elle compte 49 MW en exploitation et 173 MW en construction.

La Samoa, maître d’ouvrage pour l’aménagement de l’île de Nantes, présentera mardi prochain son projet d’autoconsommation collective solaire de 2 MW avec les lauréats de l’appel à projet : Legendre, Enercoop et Loire-Atlantique Développement.

Reservoir Sun conclut un refinancement de 22 M€ avec Bpifrance et la Caisse d’Epargne Île-de-France sur 58 centrales solaires. 

Capital Dynamics boucle à 520 M€ son fonds Capital Dynamics Clean Energy et Infrastructure IX pour 300 M€ visés. Éligible à l’article 9, il vise les énergies renouvelables non subventionnées en Europe et a pour l’instant investi dans neuf projets. 

Le tribunal correctionnel de Quimper examinera en mars 2023 l’accident provoqué en août 2020 par le méthaniseur qu’exploite Engie Bioz à Châteaulin (Finistère), le digestat ayant débordé de la cuve et pollué un fleuve côtier, privant 180 000 personnes d’eau potable.

Mercredi 12 octobre

Mirova, par l’intermédiaire de son fonds Energy Transition 5, investit 100 M€ dans l’opérateur espagnol de bornes de recharge Zunder. Fondé en 2017, ce dernier veut accélérer le déploiement de son réseau en Europe du Sud pour atteindre 4 000 points de charge. Les investisseurs historiques, dont White Summit Capital, restent les actionnaires majoritaires.

Via son offre Mobilize dédiée aux services dans les nouvelles mobilités, Renault a annoncé la création d’un réseau de recharge électrique. Il sera composé de 200 stations en Europe d’ici 2024 dont 90 en France, « principalement » sur des sites Renault « à moins de 5 minutes d’une sortie d’autoroute ou d’une voie rapide ». Chacune proposera 6 points de charge allant jusqu’à 400 kW, accompagnés d’une capacité de stockage stationnaire et « sur certains sites » d’une centrale photovoltaïque.

Dans le cadre du Fonds pour une transition juste, la Commission européenne confirme l’attribution de 228 M€ à la Région Hauts-de-France pour « faire face aux conséquences socio-économiques » de la décarbonation de son industrie. C’est le premier territoire français à voir son plan validé. Au total, dix sont concernés dans six régions.

TotalEnergies et Flying Whales ont signé un accord pour travailler à la livraison par dirigeable de composants éoliens dans des zones difficiles d’accès.

Mardi 11 octobre

Le guichet unique et simplifié d’aides pour les entreprises fragilisées par les prix de l’énergie sera prêt le premier novembre, a indiqué ce matin Bruno Le Maire lors de la cérémonie EcoWatt chez RTE

… Le ministre de l’Économie et des finances y a signalé que l’État allait être exemplaire dans l’effort de sobriété et que Bercy le serait particulièrement, avec une baisse de 15% de sa consommation d’énergie en deux ans.

Des propositions d’amendements portant à 750 M€ le fonds Chaleur dans le projet de loi de Finances pour 2023 sont en préparation au Sénat. 

Basé sur le modèle économique des centrales solaires et éoliennes, l’hydrogène vert pourra « sortir à 3€ ou 4€/kg« , assure Pierre-Etienne Franc, cofondateur de Hy24, décorrélant l’hydrogène décarboné du cours actuel de l’électricité qui le situe « à des prix très élevés ».

Vinci Concessions a indiqué avoir participé à la levée de fonds de l’opérateur allemand de stations d’avitaillement en hydrogène H2 Mobility à hauteur de 10 M€ aux côtés notamment du Clean H2 Infra Fund géré par Hy24.

Chef du bureau de la production électrique à la DGEC, en charge notamment de l’éolien terrestre et du photovoltaïque, depuis quatre ans, Vincent Delporte rejoint la sous-direction des ressources stratégiques et des nouveaux produits énergétiques, au poste d’adjoint de la sous-directrice.

Lundi 10 octobre

L’Etat étudie la possibilité de relever le seuil des marchés publics au delà de 40 000 €, selon la directrice marché d’affaires d’EDF Nelly Recrosio. Les prix élevés de l’électricité peuvent désormais conduire de petites collectivités locales à dépasser rapidement ce seuil et à devoir organiser des appels d’offres, procédure à laquelle elles ne sont pas toujours préparées.

Du fait des temps de préparation des appels d’offres, entre autres, le mécanisme français de soutien public à la production d’hydrogène décarboné pourrait ne pas être prêt avant fin 2023, début 2024. 

GRTgaz présentera le 20 octobre son dispositif et la charte Ecogaz, un dispositif d’alerte sur l’équilibre du système gaz selon le principe d’ÉcoWatt dans l’électricité.

Gaussin et Lhyfe ont signé une lettre d’intention en vue de proposer une offre commune dans la mobilité hydrogène, associant les véhicules de Gaussin et l’hydrogène renouvelable produit par Lhyfe. Les deux entreprises vont travailler ensemble pour identifier des clients potentiels sur les sites portuaires, aéroportuaires et logistique.

L’association Upcell Alliance vient d’être créée pour fédérer les acteurs européens du secteur de la batterie électrique. Elle regroupe 36 industriels et universitaires, dont Schneider Electric, Arkema, Verkor ou encore ACC.

Boralex annonce la nomination de Patrick Simon en tant que directeur général délégué développement pour Boralex Europe. Depuis 2017, il travaillait au sein d’EDP Renewables.

Nicolas Serries, ancien président de GE Hydro France, devient président du directoire de Khimod, producteur de carburants synthétiques et d’hydrogène. Son prédécesseur, Pierre Prieux reste président du conseil de surveillance.

Fondateurs et dirigeants, Natacha Hakwik et Sylvain Lagarde ont quitté Eqinov, opérateur d’effacement racheté en février par Acciona Energy.

Amazon veut investir 1 Md€ en cinq ans pour électrifier son parc de véhicules en Europe, dont 250 M€ en France. Le spécialiste du commerce en ligne compte acquérir 1 500 poids-lourds électriques, dont « plus de 300 en France » et construire dans son réseau logistique européen « plusieurs centaines » de chargeurs rapides adaptés à ces véhicules.

La start-up FinX, qui développe des moteurs de bateau électriques à membrane ondulante éco-conçue, a bouclé un 2e tour de financement de 6 M€ auprès de Supernova Invest, du fonds French Tech Seed (géré par Bpifrance) et d’un pool d’investisseurs normands constitué de Normandie Littoral, Normandie Participations et Crédit Agricole Innove en Normandie.

Article précédentLe Conseil de l’UE valide des mesures d’urgence… à la portée incertaine
Article suivantChaleur industrielle : le fuel revient, en attendant le biogaz et l’hydrogène