La France aura assez de gaz si l’hiver n’est pas trop froid

Print Friendly, PDF & Email
 gaz moins de marges que d’habitude sobriété Dominique Mockly Teréga  GRTgaz sécurité d’approvisionnement situation énergétique sans précédent, gaz russe 474 TWh brûlés en 2021
Dominique Mockly (Teréga) et Thierry Trouvé (GRTgaz) @JPP

« Cet hiver, le système de gaz français fonctionnera avec beaucoup moins de marges que d’habitude. Mais si des efforts de sobriété sont produits, la saison devrait bien se passer », affirme Dominique Mockly, directeur général de Teréga. Comme chaque année, le réseau de transport du Sud-Ouest s’est associé à GRTgaz pour un point sur la sécurité d’approvisionnement gazier pendant la période froide. Mais cette fois, la situation énergétique est sans précédent, car il manque la totalité des habituels 90 TWh de gaz russe, à comparer au total de 474 TWh brûlés en France en 2021.

Cela dit, comme l’a fait RTE ce matin pour l’électricité, les gestionnaires des réseaux gaziers se sont montrés rassurants. En cas d’hiver pas trop froid, « ça passe » côté volumes et la France peut même aider l’Allemagne, en échange d’importations électriques.

En revanche, si la saison se révèle ...

Article précédentFlexibilités : un gisement de 1 GW cet hiver chez EDF
Article suivantLa Commission européenne détaille sa réponse à la crise énergétique