L’Etat entre au capital des dirigeables Flying Whales

Print Friendly, PDF & Email

C’est sa troisième levée de fonds depuis sa création en 2012 et la collecte est conséquente. Après des opérations de 10 M€ en 2017 et 30 M€ en 2019, Flying Whales décroche pas moins de 122 M€. L’entreprise développe un dirigeable pour le transport de charges lourdes à travers un programme nommé LCA60T. Elle accueille à l’occasion de cette levée de fonds l’Etat français à son capital, via le programme French Tech Souveraineté opéré par Bpifrance dans le cadre de France 2030, ainsi que la Principauté de Monaco. Le gouvernement du Québec, le fonds Aliad Venture Capital d’Air Liquide et Aéroports de Paris – déjà actionnaires – ont participé, précise Flying Whales, ce qui ne serait pas le cas ...

 

Article précédentEfficacité énergétique : Meridiam finance un gros projet industriel
Article suivantRéseaux de chaleur : le Danemark montre la voie avec une solution connectée