Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 5 mars

L’Espagne devrait aussi avoir sa gigafactory de batteries pour véhicules électriques. Un consortium emmené par Iberdrola et Seat-Volkswagen veut implanter une ligne de production sur une usine existante de Martorell en Catalogne. Les porteurs du projets espèrent obtenir une aide spécifique du plan de relance espagnol mais ne précisent ni la capacité de l’installation ni le calendrier.  

Le ministre colombien de l’Energie a approuvé une résolution imposant à toutes les compagnies électriques opérant sur le marché de gros de l’électricité de s’approvisionner au moins à 10% en renouvelables.

La société Flash est autorisée à exercer l’activité d’achat d’électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes par un arrêté paru au JO du jour.

La Ville de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) a confié à Engie Solutions le développement et la construction d’une centrale géothermique (11,3 MW). Une SAS baptisée GéoRueil a été créée. Elle sera détenue par Engie Solutions à 88,5% et la Ville à 11,5%. La centrale alimentera un futur réseau de chaleur, dont l’attribution est annoncée au cours du printemps.

EDF et le bureau d’études Bioxegy ont lancé un projet de recherche et d’innovation. Ils vont adopter une démarche de biomimétisme pour travailler sur l’intégration massive d’énergies renouvelables au réseau électrique.

Jeudi 4 mars

WPO acquiert les activités de gestion d’actifs de Kaiserwetter en Allemagne, au Danemark et en Espagne. Le français ajoute plus de 500 MW à son portefeuille éolien et solaire de 5GW et bénéficie notamment de nouvelles capacités photovoltaïques. 

Albioma a confié à l’industriel Leroux & Lotz (groupe Altawest) la modification de sa centrale électrique de Bois-Rouge à La Réunion, pour remplacer le charbon par la biomasse, hors campagne sucrière. La conversion doit être opérationnelle d’ici mi-2023.

Mc Phy a été retenu dans le cadre du projet HyPort, porté par Engie Solutions et l’Agence régionale énergie climat d’Occitanie. McPhy va ainsi installer un électrolyseur de 1 MW et deux stations hydrogène auprès de l’aéroport de Toulouse Blagnac, d’ici fin 2021.

L’agglomération Grand Paris Sud et le Syndicat intercommunal d’aménagement, de rivières et du cycle de l’eau (Siarce) ont créé la société publique locale « Confluence Seine Essonne Energie » pour mutualiser la gestion de deux stations d’épuration. Elle a aussi pour but de produire du biogaz à partir des boues des eaux usées.

L’Agence régionale de santé des Pays de la Loire va apporter un soutien financier pour la rénovation énergétique des bâtiments publics sanitaires et médico-sociaux, dans le cadre du programme CEE Actee porté par la FNCCR.

La réunion constitutive de la mission d’information sénatoriale sur la méthanisation a eu lieu. Elle est présidée par le sénateur LR de Seine-et-Marne Pierre Cuypers avec, comme rapporteur, Daniel Salmon, sénateur d’Ille-et-Vilaine et membre du groupe « écologiste – solidarité et territoires ». Les auditions démarreront le 16 mars pour des travaux jusqu’à l’été.

Depuis son lancement en mai 2019, le programme CEE Moébus porté par Vertigo a attribué un total de 28,8 M€ (plus de 80% de son enveloppe) à 52 bénéficiaires. Ce qui représente l’acquisition de 452 bus électriques et l’électrification de 27 dépôts de bus.

Mercredi 3 mars

Joint-venture entre EDP Renewables et Engie, Ocean Winds a signé un accord de collaboration avec le développeur Terna Energy. Ensemble, ils souhaitent développer 1,5 GW d’éolien flottant dans les eaux grecques.

Le fabricant chinois Sungrow a mis en service une centrale solaire de 350 MWc au Vietnam. Elle a sécurisé un tarif d’achat de 70,9$/MWh. Sa capacité reste inférieure à celle construite en octobre dernier par Trungnam Group (450 MWc).

La Banque des Territoires lance un outil en ligne pour conseiller les développeurs de méthanisation à la ferme et travailler sur l’économie de leur projet, par exemple les différents types de contrats et d’emprunts. La filiale de la CDC est ici épaulée par la Plateforme européenne de conseil en investissement de la Commission européenne et la BEI. 

Highview Power, spécialiste britannique du stockage par air liquide (à -196 C°) compte douze projets bien avancés pour une capacité de 400 MW/4 GWh. Un projet est en construction à Manchester (50 MW/250 MWh) et huit autres sont prévus pour cette année ou 2022. Une soixantaine de projets sont en ligne de mire, en particulier aux Etats-Unis, selon Recharge News.

Mardi 2 mars

Le port de La Rochelle a reçu les premières fondations destinées au parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Elles ont été fabriquées par le groupe Eiffage dans son usine d’Anvers en Belgique.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a évalué le coût de raccordement du parc éolien en mer de Courseulles-sur-mer à 212,1 M€. Un chiffre légèrement en-deçà des 220,3 M€ proposés par RTE au régulateur.

Marjolaine Meynier-Millefert a été élue présidente de l’alliance HQE-GBC. Elle a pour mission de piloter des travaux d’innovation collaborative et prospective en faveur de la conception et de la construction durable du bâtiment et de la ville de demain.

Valeco fait face à une vive opposition locale pour son projet de centrale solaire flottante de 19 hectares sur le lac de Bouydron de 23 hectares à Leyritz-Moncassin (Lot-et-Garonne). Une pétition a été signée par plus de 500 personnes, hostiles en particulier à une clôture de 2 mètres de hauteur autour du plan d’eau. 

Shell France rejoint le plan « 100 000 bornes de recharge électrique publiques » du gouvernement, signé par onze acteurs le 12 octobre dernier. La filiale du pétrolier néerlandais qui vient d’acquérir Ubitricity prévoit un accès à plus de 1 100 points sur le territoire d’ici la fin de l’année.

Helene Biström a été nommée senior vice-présidente et responsable de la division éolienne chez l’énergéticien suédois Vattenfall.

Lundi 1er mars

France Energie éolienne a recruté Michel Gioria en tant que nouveau délégué général. Il prend la succession de Pauline Le Bertre, au cabinet du président du directoire de RTE depuis novembre 2020. Michel Gioria était auparavant directeur régional de l’Ademe Île-de-France. Economiste de formation, il a commencé sa carrière à l’Arec Nouvelle-Aquitaine.

Engagé dans un plan de vente d’activités, EDF entrera en négociations exclusives pour la cession de Dalkia Waste Energy (ex Tiru) à partir du 15 mars. Sur les 5 initiales, trois offres seraient encore en lice, des industriels plutôt que des fonds d’investissement, avec de possibles perspectives dans les combustibles solides de récupération et les réseaux de chaleur.

Saipem, l’Epciste des fondations pour les 54 éoliennes offshore du projet écossais d’EDF Re Neart na Gaoithe prévu pour 2023,  aurait constaté d’importantes différences entre les données géologiques fournies lors de l’appel d’offres fournisseurs et celles collectées ensuite. L’italien renégocierait avec le développeur français, croit savoir le média Upstream

Après un audit en décembre dernier, Opale EN obtient la certification Qualimétha de l’ATEE pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre dans la méthanisation. Le développeur de Besançon exploite 8 sites, en construit 6 et 5 sont en préparation.

Le pétrolier italien Eni, qui a rehaussé ses objectifs EnR, acquiert 20% du projet éolien marin britannique de 2,4 GW Dogger Bank auprès d’Equinor et SSE Renewables.

Total ne pourra plus bénéficier des avantages fiscaux attachés aux résidus d’huile de palme qu’il utilise pour sa bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône). Le Conseil d’Etat a en effet décidé d’annuler la circulaire des Douanes qui accordait un avantage fiscal pour ces distillats d’acide gras de palme.

Article précédentEngie pousse la blockchain pour mieux évoluer vers le « green merchant »
Article suivantHdF et Atos veulent alimenter un datacenter à l’hydrogène