Deals du 15 au 22 juin 2009: on n’est pas la Chine, mais on a l’ISF

Print Friendly, PDF & Email

Transports

France

Démarrage de l’usine de batteries lithium de Saft : l’entreprise, où plus exactement sa joint-venture à 49%-51% avec le géant américain Johnson Controls, a officiellement lancé sa ligne de production de batteries lithium-ion basée sur son site de Nersac (Charente) qui doit fournir quelque 10 000 unités par an pour des véhicules hybrides et électriques. Les batteries équiperont notamment la Mercedes S-400 hybride qui doit être lancée dans quelques jours. L’usine représente un investissement de 15 millions d’euros (l’ouverture de l’usine date en fait de janvier dernier) et pourra, à terme, produire 5 à 10 millions de batteries par an — du moins c’est l’objectif extrêmement ambitieux affiché par le groupe. La joint-venture Saft-Johnson, qui vient de boucler le refinancement de ses activités de crédit, a également des projets d’usines de batteries lithium-ion aux Etats-Unis, en Floride et dans le Michigan, pour lesquelles elle mise sur des aides de l’Etat américain. Johnson-Saft a annoncé la création d’un consortium avec cinq autres industriels de l’automobile (Michelin, Valeo, Leroy-Somer, GKN et Léoni) pour la mise en commun de compétences sur les composants pour les voitures électriques. Enfin, Saft a aussi annoncé cette semaine travailler sur un projet de batterie au lithium avec des partenaires russes pour des applications spatiales. Lire notre article « Saft croit au tandem batteries individuelles/batteries géantes ».

1 milliard d’euros pour la recherche sur les véhicules décarbonés : c’est ce que l’Etat français va financer dans les prochaines années, a rappelé Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, en présentant les onze premiers projets soutenus par le fonds démonstrateur de l’Ademe. L’enveloppe sera répartie ainsi : 200 millions dans le cadre du programme Predit dans les 3 ans, entre 200 et 250 millions via l’Agence nationale de la recherche (ANR) et 450 millions pour les Fonds démonstrateurs gérés par  l’Ademe sur 4 ans. Lire notre article complet : « La France se mobilise pour passer aux voitures vertes ».

International

Appel à propositions pour des transports aériens moins polluants : la Commission européenne vient de lancer un premier appel à propositions pour la R&D pour la mise au point de composants et produits plus « verts », dans le cadre du programme « Clean sky ». Doté de 25 millions d’euros, il couvre 72 sujets de recherche dans les moteurs, les avions de transport régional…

Th!nk sauvé ? Après avoir frôlé la faillite en janvier et dû interrompre sa production depuis,  le petit constructeur norvégien de voitures électriques Th!nk paraît sauvé :  il aurait levé cette semaine 250 millions de couronnes norvégiennes (28 millions d’euros) auprès d’investisseurs existants et nouveaux, a révélé le Norway Post. De quoi enfin reprendre la production de son modèle phare, la Th!nk City. Voir notre article complet ‘Th!nk aurait levé 28 millions d’euros’

Des investisseurs stars misent sur un mystérieux petit nouveau des voitures propres : V-Vehicle Company, un nouveau petit constructeur américain de véhicules «économes en carburant », né en 2006, qui a annoncé cette semaine vouloir créer rien moins que 1.400 emplois, n’est pas sans appui : il est épaulé par le gourou des cleantech John Doerr, l’un des associés du célèbre fonds Kleiner Perkins Caufield & Byers (celui qui a engagé Al Gore), un autre associé de Kleiner, Ray Lane, ancien PDG de Sun Microsystems, et enfin le milliardaire texan T. Boone Pickens, le magnat du pétrole reconverti dans les parcs éoliens titanesques et grand défenseur des voitures au gaz naturel. [/restrict-content]