Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 2 août

L’électricien allemand RWE fermera sa centrale à charbon d’Aberthaw B (1,6 GW), au pays de Galles, en mars 2020.

Le Crown Estate Scotland a publié les lignes directrices du prochain appel d’offres pour des parcs éoliens en mer. La compétition commencera en octobre-novembre prochain et se terminera en février-avril 2020. Aucune indication sur le nombre de GW à attribuer n’a encore été donnée.

L’Équateur a lancé le 30 juillet dernier un appel d’offres pour la construction d’une centrale solaire de 200 MWc ainsi que d’un parc éolien d’au moins 110 MW. Des représentants de 45 entreprises étaient présents pour évaluer l’opportunité de participer à la compétition, indique le ministère de l’Énergie d’Équateur.

Ciel & Terre signe un partenariat avec la compagnie pétrochimique thaïlandaise Chemicals Business SCG pour développer des centrales solaires flottantes sur des barrages hydroélectriques en Thaïlande.

L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et la Conférence-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) signent un partenariat pour promouvoir les énergies renouvelables et lutter contre le changement climatique. Les deux organisations échangeront davantage leurs connaissances sur la transition énergétique pour mener ensemble des actions de sensibilisation.

Jeudi 1er août

EnBW a lancé le 29 juillet ses deux premières obligations vertes. Dédiées au solaire et à l’éolien (terrestre et offshore), elles totalisent 1 milliard d’euros.

Engie acquiert le groupe européen Powerlines, qui conçoit, installe et entretient les systèmes d’électrification des réseaux ferroviaires. Ils vont proposer ensemble des solutions pour réduire l’empreinte carbone des transports.

EDF a été condamné à une amende d’1,8 M€ par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), pour retard de paiement inter-entreprises. « Le contrôle effectué en 2017 a révélé que plus de 13 000 factures avaient été payées en retard, soit plus de 10% des factures réglées par EDF. Cela représente un montant supérieur à 38 M€ de rétention de trésorerie, qui a fait défaut à près de 3 500 fournisseurs d’EDF », a expliqué l’institution dans un communiqué.

Steve Sawyer est décédé suite à un cancer du poumon. Il était une figure de l’industrie éolienne et l’un des fondateurs du Conseil mondial de l’énergie éolienne (GWEC).

Par arrêté en date du 30 juillet 2019, il est mis fin, à sa demande, aux fonctions exercées par Michel Vuillot, membre permanent, à la formation d’autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD).

EDP annonce un plan de rotation d’actifs d’1,2 milliard de réals brésiliens (282 M€), pour une capacité éolienne de 137 MW au Brésil. Ils ont été vendus à la société londonienne d’investissement Actis. Energias de Portugal a présenté le 12 mars un programme de cession de 2 Mds€ d’actifs sur plusieurs années, et souhaite lever 4 Mds€ afin de financer ses nouveaux investissements. En avril dernier, il avait cédé 997 MW d’éolien à des investisseurs institutionnels (non dévoilés), pour un montant de 800 M€.

Mercredi 31 juillet

General Electric annonce pour sa branche « énergies renouvelables » une perte de 184 M$ au deuxième trimestre (contre un bénéfice de 85 M$ l’an passé sur la même période), ce qui porte à 371 M$ la perte depuis le début de l’année dans cette activité. Le groupe GE, qui s’est déjà réorganisé après de mauvais résultats en 2018, annonce tout de même une hausse de 17% de ses commandes dans les EnR à 7,2 Mds$ au premier semestre.

Tesla lance Megapack, une batterie géante sur étagère qui industrialise le pari réussi en 2017 à Hornsdale en Australie, lorsque l’assembleur américain et le développeur français Neoen ont conçu et mis en service en six mois une installation de stockage de 100 MW/129 MWh associée à un parc éolien. Megapack est composé d’unités de base pouvant aller jusqu’à 3 MWh et d’onduleurs de 1,5 MW, à partir desquels Tesla se fait fort de déployer en trois mois des installations pouvant atteindre 250 MW/1 GWh.

En présentant ses résultats, Tesla a aussi annoncé avoir déployé un total de 415 MWh de capacité de stockage au deuxième trimestre 2019 (+81% par rapport au premier trimestre). Mais son activité dans le solaire poursuit sa chute à 29 MW, après 47 MW au premier trimestre et 73 MW au T4 2018.

Urbasolar va lancer la construction en octobre d’une centrale photovoltaïque en toiture de 753 kWc sur l’aéroport « Pôle Caraïbes » en Guadeloupe. Elle sera opérationnelle début 2020 et devrait être associée à un système de stockage fourni par Tesla, dont la capacité n’est pas précisée.

Comme envisagé en décembre dernier, NW Energy a fait entrer la SEM Energie Midi Atlantique au capital de sa batterie NW JBox, à Jonzac (Charente-Maritime), à hauteur de 10%. La SEM regroupe trois communautés de communes, une communauté d’agglomération, le Syndicat départemental d’électrification et d’équipement rural de Charente-Maritime et quatre entreprises. Elle a notamment développé ou financé des projets photovoltaïques et solaires thermiques pour le chauffage urbain.

Le chiffre d’affaires de Siemens Gamesa a augmenté de 12% dans les neuf premiers mois de l’année fiscale 2019 (octobre-juin)  par rapport à 2018, à 7,3 Md€. Ses commandes ont atteint 25 Mds€ (+8,2%), notamment grâce à la forte croissance de l’éolien offshore à Taïwan. Elles se répartissent en 11,5 Mds€ dans l’éolien terrestre, 7,2 Mds€ pour le marin et 6,4 Mds€ dans les services.

Le financement participatif sur Lendosphere de cinq centrales photovoltaïques dans l’Aisne, développées par Dhamma Energy, a dépassé son objectif : pour 800 000 € attendus, il a atteint 1,1 M€. Les parcs représentent une puissance totale de 87,5 MWc, et leur construction débutera durant l’été.

La start-up Tresorio, spécialisée dans les micro-datacenters servant de chaudières numériques, lève 480 000 € auprès de NCT, EM2S38, Sistema Strategy, Unico Partners et des investisseurs privés. Basée à Metz, elle travaille désormais sur une nouvelle version, et compte distribuer 135 exemplaires en Europe d’ici à 2023, dont 3 en France avant la fin de l’année.

Au premier semestre, McPhy Energy a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 M€ (+23% par rapport au premier semestre 2018) pour un résultat net de -4,2 M€ (-4,1 M€ au S1 2018) et une trésorerie de 8,7 M€ à fin juin. McPhy a notamment livré la station hydrogène pour les bus du syndicat mixte des transports Artois-Gohelle. Il a aussi enregistré 5M€ de nouvelles commandes pour des équipements en Normandie, en Auvergne Rhône Alpes, en Allemagne et au Bangladesh

Mardi 30 juillet

Les demandes de qualification auprès de Qualit’EnR ont progressé tout au long du premier semestre, de +20% à +50%, sans doute liées au succès du dispositif “Coup de Pouce” et au surcroît d’activité pour les installateurs d’énergies renouvelables (solaire PV et thermique, pompes à chaleur, chaudières bois…). Sur la même période, le nombre de personnes en formation a doublé, avec 5 227 stagiaires. Qualit’EnR recense 11 200 entreprises qualifiées RGE.

Engie annonce avoir installé 1,4 GW de capacités éolienne et solaire lors du premier semestre 2019. L’activité dans les EnR a été affectée par la baisse de la production hydroélectrique en France, partiellement compensée par la mise en service des capacités éoliennes. La puissance installée renouvelable atteint 8,4 GW. Le chiffre d’affaires de l’énergéticien s’élève à 33 Mds€ (+9,3%), l’Ebitda à 5,3 Mds€ (+0,6%) et le résultat net part du Groupe atteint 2,1 Mds€, du fait de la vente des parts dans Glow notamment. La dette financière nette s’établit à 26,1 Mds€, en hausse de 2,8 Mds€.

Jacques Vayron, actuel directeur du CEA Cadarache, a été désigné président du pôle de compétitivité Capenergies.

Après une consultation publique de janvier à mars, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a publié une première version de sa stratégie sur l’énergie. Elle s’aligne sur les objectifs de l’Accord de Paris et arrêtera progressivement de financer les énergies fossiles, au profit des projets EnR. Le conseil d’administration de la BEI validera le texte durant le troisième trimestre de 2019.

Lundi 29 juillet

Le rapport de la « Mission Agenda Rural » comporte un volet portant sur la transition énergétique : il prône la mise en place d’un « fonds de solidarité environnementale, alimenté par les collectivités territoriales et les entreprises les plus polluantes, qui rémunérerait les services environnementaux rendus par les territoires ruraux vertueux en matière de transition écologique et énergétique » ; l’intégration des contrats de transition écologique dans les futurs contrats de ruralité ; l’inclusion du déploiement des énergies renouvelables dans les projets d’urbanisme ; l’attribution d’un bonus aux projets EnR soutenus par un financement participatif ; le conditionnement des subventions publiques aux projets vertueux pour la transition écologique ; l’adaptation des centres de tri à l’économie circulaire ; et le développement de projets en autoconsommation, inspirés des « communautés énergétiques citoyennes » promues par l’Union européenne. Porté par des élus, le document a été remis le 26 juillet à la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault.

Les tarifs d’achat de l’électricité à partir de photovoltaïque ont été mis à jour par la Commission de régulation de l’énergie : ils vont de 186,6 €/MWh pour les installations de moins de 3 kWc à 109,4 €/MWh pour celles entre 36 kWc et 100 kWc, en petite baisse par rapport au trimestre précédent. Elle précise aussi les tarifs dans les ZNI, pour les installations entre 36 kWc et 100 kWc.

Alpiq Energie France est agréée pour 500 contrats d’achat d’électricité, d’une puissance cumulée de 1 300 MW, par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Un arrêté publié le 28 juillet au Journal officiel approuve les cahiers des charges des appels à projets « Systèmes énergétiques – Villes et Territoires durables », « Economie Circulaire – Ecoefficience dans l’Industrie, l’Agriculture et l’Eau » et « Bioéconomie et Protection de l’environnement » du Programme d’investissements d’avenir. Il abroge aussi les arrêtés approuvant les cahiers des charges des APP « Mobilisation de la biomasse et production de nouvelles ressources », « Agriculture et industries agro-alimentaires éco-efficientes », « Energies renouvelables » et « Industrie éco-efficiente ». Ces derniers  continuent cependant de régir les dossiers déposés avant la publication de l’arrêté.

La société SRD se désiste du raccordement de deux centrales photovoltaïques (développées par Sergie et Technique Solaire) et d’un parc éolien (développé par Ferme éolienne de Leigné-les-Bois) dans la Vienne, suite à un différend avec Enedis. La décision a été publiée le 28 juillet au Journal officiel.