61 nouveaux contrats de transition écologique, surtout fléchés vers l’énergie

Print Friendly, PDF & Email
1er forum des contrats de transition écologique © Arnaud Bouissou, Terra

Les contrats de transition écologique (CTE) passent à la vitesse supérieure : 61 nouvelles collectivités vont bénéficier de la deuxième vague de ce programme lancé il y a 18 mois par Sébastien Lecornu, alors secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, et testé dans 19 territoires. Le ministère de la Transition écologique a engagé le déploiement national du dispositif via un appel à projets en avril, avec des résultats dévoilés hier parmi 130 candidatures. La liste des nouveaux élus est consultable en fin d’article.

80 territoires mobilisés

Même si le champ des CTE déborde en principe celui des Territoires à énergie positive (TEPCV) qui les ont précédés, le programme va bien se traduire comme prévu par la multiplication de projets énergétiques locaux. A Arras par exemple où a été signé le premier CTE en octobre 2018, sont prévues entre autres la pose de panneaux photovoltaïques dans un établissement scolaire et la rénovation d’une tour dans un quartier à objectif bas carbone. De fait, dans son bilan rapide des premiers CTE, le MTES constate qu’ils portent sur la production d’énergies renouvelables, la mobilité intelligente, la préservation des ressources naturelles et la création de formations nouvelles pour les jeunes, en priorité. Ces CTE drainent d’ores et déjà une aide financière plus que ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.