Des CEE renforcés pour le chauffage en 2019

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Direct Energie)

« Les méthodes de fraude évoluent pour s’adapter. Les sociétés fraudeuses ne recherchent plus directement le statut de délégataire, mais passent des contrats de partenariat ou de sous-traitance avec des délégataires ou des obligés. » Dans son nouveau rapport, Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, continue à s’inquiéter des malversations en cours dans le secteur des Certificats d’économies d’énergie. Elle détaille d’ailleurs un montage frauduleux via une cascade de sociétés sous-traitantes (page 27 du document consultable ci-dessous).

Forfaits et prix tentateurs

« Les fraudeurs deviennent mandataires pour des délégataires agréés et se rabattent sur des travaux d’économies d’énergie non audités », constate de son côté un opérateur délégataire. La flambée actuelle du prix des CEE, en moyenne à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.