Les bus à hydrogène prêts à démarrer en France

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : T. Blosseville)

C’est une Toyota Mirai qui accueillait ces 10 et 11 juillet les participants aux « Journées hydrogène dans les territoires ». Cette voiture illustre bien le débouché le plus en vue pour la filière hydrogène lors de cet événement organisé à Marseille par l’association Afhypac : la mobilité apparaît en effet comme un marché prêt à accueillir la molécule H2. Pour être exact, plus que les voitures comme la Mirai, c’est le transport public qui pourrait servir de locomotive à la filière à court terme. Grâce aux trains à hydrogène d’abord : 4 Régions* sont intéressées pour en commander 14 à Alstom (et la SNCF devrait en acheter un quinzième pour que les autres Régions puissent tester la technologie). Mais surtout grâce aux bus.

« Aujourd’hui, nous avons plus de projets hydrogène dans ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.