« Nous visons une fourniture 100% EnR en 2035 », Emmanuel Julien (Sergies)

Print Friendly, PDF & Email
Emmanuel Julien (crédit : Sergies)

Entretien avec Emmanuel Julien, Président du Directoire de Sergies –

C’est un acteur discret et atypique du paysage énergétique français. Créé en 1923 par les collectivités, Energies Vienne est devenu un groupe intégré présent sur toute la chaîne de valeur, de la production à la vente d’électricité et gaz en passant par la distribution et l’installation, grâce aux filiales rattachées à la société d’économie mixte Soregies (lire encadré). Pionnier dans le déploiement des énergies vertes, il vient de se fixer un objectif ambitieux : approvisionner ses clients à 100% par les renouvelables en 2035. Ce qui va nécessiter de multiplier les installations dans l’éolien, le solaire mais aussi l’hydroélectricité et le biogaz. Emmanuel Julien, Président du Directoire de Sergies, l’activité de production, explique sa stratégie à GreenUnivers.

GreenUnivers : Vous avez commencé à faire de la croissance externe en 2018 avec l’acquisition de trois parcs éoliens, tout en mettant en service plusieurs centrales solaires au sol. Où en est aujourd’hui votre portefeuille ?

Emmanuel Julien : A fin 2018, nous avions 56 MW de photovoltaïque, 96 MW d’éolien et des participations dans trois unités de méthanisation. Nos sites sont implantés essentiellement en Nouvelle-Aquitaine. Cet ensemble représente une production annuelle de 317 GWh; elle nous permet de fournir 37% d’énergie verte à nos 130 000 clients résidentiels. Le complément est assuré par une centrale à cycle combiné gaz sur laquelle nous avons des droits de tirage jusqu’en 2035. Mais la part d’énergie verte va encore progresser. Initialement nous visions 45% en 2025, un seuil que nous atteindrons entre 2020 et 2021. Nous avons donc décidé de rehausser nos objectifs et de viser 100% d’EnR en 2035. Soit une production de 800 GWh ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.