Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 28 juin

Bien vu Cool Roof, qui profite de la vague de chaleur pour rappeler l’intérêt de peindre les toits en blanc pour réfléchir les rayons solaires. La start-up brestoise créée en 2015 et lauréate GreenTech Verte signale que les bâtiments couverts par sa résine en base aqueuse « consomment jusqu’à 30% de climatisation en moins », soit « une économie de 12% sur la facture énergétique ». Parmi ses clients : Géant Casino à Valence Sud, Leclerc à Quimper, Boulanger à Amiens, le terminal 2G de Roissy-Charles de Gaulle, le Crédit mutuel Arkea à Brest.

En l’absence de repreneur, le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a prononcé la liquidation judiciaire de Francéole le 27 juin. Déjà au chômage technique, les quelque 61 salariés du fabricant de mâts d’éoliennes devraient être licenciés mi-juillet.

GEG (Gaz Electricité de Grenoble), Akuo Energy et Valorem sont les trois leaders de la deuxième session de l’appel d’offres « petite hydroélectricité », avec respectivement 7,33 MW, 6,80 MW et 6,51 MW attribués, pour plus de 50 % du volume total, selon l’analyse d’Envinergy.

Les créanciers de PG&E proposent d’investir 30 Mds$ (26,4 Mds€) pour sauver l’énergéticien californien en faillite du fait des incendies géants des deux dernières années, signataire par ailleurs de nombreux PPA avec les producteurs EnR.

GRDF et son alter ego transalpin Italgaz ont signé un accord de coopération pour partager leurs expériences sur l’exploitation des réseaux et l’intégration du gaz renouvelable.

La société de gestion Demeter a reçu le Prix Small Cap /Private equity lors de la 6e édition des « ESG Best Practices Honours » de Swen Capital Partners pour son positionnement sur la transition écologique, sa méthodologie de mesure d’impact et le démarrage d’une stratégie ESG sur l’ensemble des classes d’actifs. Les sociétés de gestion Cube Infrastructure Managers, Mirova, Ardian et Ambienta ont également été récompensés.

Véronique Andrieux est nommée directrice générale du WWF France, en remplacement de Pascal Canfin, devenu eurodéputé. Diplômée de grandes écoles européennes (ESADE, École des hautes études en sciences sociales…), elle a mené une carrière internationale dans des ONG de développement et de solidarité comme Oxfam et Action contre la Faim. Elle prendra ses fonctions début août et présentera ses projets pour WWF France fin septembre.

Jeudi 27 juin

L’article 1er du projet de loi énergie-climat, suivi dans son avancement à l’Assemblée nationale par le cabinet LPA-CGR en partenariat avec GreenUnivers, a été adopté. De même que plusieurs amendements visant à introduire deux jalons intermédiaires dans la baisse des consommations. Le premier consiste à réduire de 7% la consommation d’énergie finale en 2023 par rapport à 2012, ce qui selon le texte correspond à l’évolution actuelle de la trajectoire de réduction de consommation d’énergie finale. Le second vise à réduire de 17% la consommation d’énergie finale en 2028 : il s’agit ici d’effectuer progressivement des efforts afin d’atteindre une baisse de 20 % en 2030. Des amendements aux articles additionnels ont été adoptés, principalement pour compléter l’objet de la loi quinquennale en intégrant l’empreinte carbone. Tous les cinq ans, une loi devra en outre fixer les priorités d’action et la marche à suivre pour répondre à l’urgence écologique et climatique, signale le cabinet LPA-CGR.

Comme l’avait laissé entendre vendredi 21 juin Virginie Schwartz, directrice de l’énergie, le contingentement en cas de sous-souscription de la puissance offerte lors des appels d’offres EnR, mis en place pour l’autoconsommation, s’étend à d’autres compétitions. Le cahier des charges de la CRE pour la filière éolienne prévoit désormais que si « la puissance cumulée des offres conformes représente moins que la puissance appelée, les offres conformes les moins bien notées sont éliminées dans la limite de 20% de la puissance des offres conformes. Le niveau de 20% peut-être dépassé en cas d’égalité d’offres. »

RTE observe que ce jeudi, à 12h40, la consommation d’électricité a atteint son pic estival avec 59 460 MW. L’énergie solaire a fourni 10% de la production nécessaire, soit presque cinq fois plus que sa part dans le mix capacitaire, le nucléaire 67% et l’hydraulique 12%.

La société Antargaz-Finagaz, basée à Courbevoie (Hauts-de-Seine), s’est vu annuler 3 969 659 kWh cumac de certificats d’économies d’énergie, selon une décision publiée le 27 juin au Journal officiel.

La victoire du consortium EDF Re/Innogy/Blauracke (Enbridge) à l’appel d’offres de Dunkerque a été officialisée dans une décision parue au Journal officiel du 27 juin

Mercredi 26 juin

Nidec ASI a présenté aujourd’hui au salon Electric & Hybrid Marine World Expo d’Amsterdam ses batteries pour les bateaux, en mettant en avant notamment un module de grande taille adapté aux grands blocs de batteries.

Carbios, spécialisée dans les solutions bio-industrielles sur le marché des polymères plastiques et textiles, réussit une augmentation de capital de 14,5 M€ dont 10,5 M€ apportés par Copernicus AM, L’Oréal via son fonds de capital-investissement Bold, Michelin Ventures et Truffle Capital. Les nouveaux fonds collectés financeront notamment un démonstrateur industriel de biorecyclage du PET .

Orège lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 49,2 M€ pour renforcer sa structure financière et financer son développement. Elle est spécialiste des solutions de conditionnement, de traitement et de la valorisation des boues municipales et industrielles.

Mardi 25 juin

La région italienne de Lombardie a budgété une enveloppe de 4,4 M€ pour financer un programme d’aide à l’installation de batteries stationnaires résidentielles couplées à des panneaux solaires. Les subventions pourront atteindre 50% du coût total de l’installation jusqu’à 3 000€.

Lendopolis a bouclé en trois mois une collecte d’1 M€ en financement participatif 100% local de la centrale solaire de 17 MW de Nersac (Charente) d’Urbasolar ; une somme apportée par 109 prêteurs.

SpaceX, l’entreprise spatiale fondée par Elon Musk également fondateur de Tesla et SolarCity, a mis sur orbite ce mardi matin un concept de voile solaire baptiséeLightSailt-2. Cette voile en polyester réfléchissant est uniquement propulsée grâce au soleil, et plus précisément aux micro-chocs des photons sur sa toile qui accroissent sa vitesse sans cesse. Il s’agit du deuxième prototype envoyé en orbite autour de la Terre. Ce concept pourrait s’avérer utile pour raccourcir le temps de parcours des très longues distances dans l’espace.

Lundi 24 juin

La Commission européenne a donné son accord au ministère de la Transition écologique et solidaire pour la prolongation de l’appel d’offres CRE 4, avec 2 périodes supplémentaires au sol – 850 MW en décembre 2019 et 1 000 MW en juin 2020 – ainsi qu’une nouvelle période de 300 MW pour les installations sur bâtiment en février 2020, selon Enerplan. Soit plus de 2 GW de PV, en attendant l’AO CRE 5.

Engie Green, filiale française d’Engie dédiée au solaire et à l’éolien, prévoit de construire 250 MW cette année et 300 MW en 2020. Ce qui portera sa puissance installée à plus de 3 GW, contre 1 479 MW éoliens et 934 MW solaires actuellement. Engie Biogaz compte pour sa part 40 projets en développement.

Ørsted a commandé 900 MW de turbines offshore à Siemens Gamesa. Elles seront implantées dans les parcs de Changhua 1 et 2, à Taïwan.

Urban Solar Energy commercialise une nouvelle offre de « stockage virtuel unifié ». Grâce au cloud, il permet aux entreprises de profiter du potentiel solaire de leurs sites les mieux exposés pour en faire bénéficier ceux où il est difficile d’installer du PV.

Global Bioenergies lance une nouvelle augmentation de capital, espérant lever au moins 17 M€ par voie d’offre au public, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le groupe L’Oréal s’est engagé à souscrire pour un montant de 7 M€, via son fonds BOLD (Business Opportunities for L’Oréal Development). Les fonds CM-CIC Innovation et CM-CIC Investissement SCR, déjà actionnaires, vont aussi souscrire avec un montant équivalent à leur quote-part (8,31% de l’offre).

Carbios lance également une levée de fonds de 13 M€. 10,5 M€ ont déjà été engagés par L’Oréal (via son fonds de capital-investissement BOLD), Michelin Ventures et Truffle Capital. Les fonds seront en majeure partie utilisés pour financer un démonstrateur industriel de biorecyclage du PET.