Global Bioenergies relève des fonds et chute en Bourse

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Global Bioenergies)

La société spécialisée dans la chimie verte a annoncé hier une nouvelle levée de fonds d’environ 6,2 M€ via un placement privé auprès de fonds d’investissement. L’opération a été mal perçue par les marchés et le titre Global Bioenergies, coté sur Euronext Growth Paris, a chuté de plus de 17% aujourd’hui, à 11,26 € à la clôture.

Dans le détail, plus ...

de 560 600 actions nouvelles d’une valeur nominale unitaire de 0,05 €, au prix unitaire de 11,13 €, prime d’émission incluse, ont été placées. Ce prix représente une décote de 20% par rapport à la moyenne pondérée des cours des trois dernières séances de Bourse précédant le lancement de l’opération. La société compte parmi ses actionnaires les fonds Seventure Partners et CM-CIC Innovation et le groupe coopératif Cristal Union.

Le financement de la première usine bientôt bouclé ? 

Cet argent frais doit permettre au spécialiste de la production biologique d’isobutène (une molécule de base de la pétrochimie) de mener de nouveaux développements technologiques. « Nous disposions d’une visibilité financière inférieure à un an et dans ces circonstances il ne vaut mieux pas attendre le dernier moment pour se refinancer », a justifié le directeur général et co-fondateur Marc Delcourt à nos confrères du Revenu.

Fondée en 2008, la société veut construire la première usine de production d’isobutène de France, mais elle a du retard et n’a pas encore trouvé les partenaires nécessaires, ce qui explique la mauvaise orientation du titre depuis plusieurs mois (-35% depuis six mois). Marc Delcourt se veut néanmoins rassurant : le financement du site « avance bien et devrait être bouclé d’ici un petit nombre de mois », a-t-il indiqué au Revenu.

La remontée des cours du pétrole depuis un an est une bonne nouvelle pour Global Bioenergies, qui avait souffert de la chute des cours, comme tous les acteurs de la chimie verte.