Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 18 janvier

Le consortium Moulins de Flandre (Deme, Quadran Energies Marines et Shell) a signé un partenariat avec Enerfip pour organiser un financement participatif citoyen s’il remporte l’appel d’offres pour la construction du parc éolien en mer de Dunkerque. Enerfip a déjà organisé une collecte citoyenne pour le projet éolien flottant EolMed, mené notamment par Quadran Energies Marines. Réalisée en mai 2018, l’opération a permis de réunir 400 000 euros.

L’arrêté du 22 décembre 2017 du MTES modifiant l’arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d’application de la 3ème période du dispositif des CEE est annulé. Motif : il limitait le champ de la bonification des opérations portant sur les équipements produisant de la chaleur aux cas de remplacement d’une chaudière au fioul.

Le ministère éthiopien des Finances a annoncé le lancement d’un nouvel appel d’offres pour la construction de 6 parcs solaires dans les régions d’Afar, Somali, Oromia et Tigray, pour une capacité cumulée de 798 MW. Il s’agit du troisième appel d’offres solaire organisé par l’Ethiopie après celui remporté par Enel (100 MW) en 2017 et un autre de 250 MW lancé la même année, mais toujours en cours.

RWE a constitué la nouvelle équipe de direction de sa branche EnR. Les actifs EnR du groupe allemand s’élèvent désormais à 8,6 GW, issus de la transaction entre RWE et son concurrent E.ON, qui se sont partagés en mars dernier Innogy. L’énergéticien compte investir pas moins de 1,5 Md€ par an dans les énergies renouvelables.  

Jeudi 17 janvier

Voltalia lance la construction de sa centrale solaire (3,8 MW) + batteries 2,6 MW/2,9 MWh en Guyane, près de la commune de Sinnamary. Le projet a été décroché lors de l’appel d’offres solaire plus stockage dans les Dom de 2015, attribué en 2016.

Le fournisseur ekWateur boucle un financement participatif de grande ampleur sur la plateforme Sowefund : 1,12 M€ collectés en trois mois. L’argent récolté sera utilisé pour la création d’« ekWateur : le Lab », tourné vers l’autoconsommation et le chauffage au bois, notamment.

EDF Renewables acquiert le projet éolien Milligan 1 de 300 MW en développement au Nebraska aux Etats-Unis, avec York Nebraska Wind Partners, une alliance constituée d’Aksamit Resource Management et de York Capital Management. L’électricité doit être vendue au fournisseur Southwest Power Pool (SPP). La mise en service est prévue fin 2020.

Abo Wind a vendu 8 parcs éoliens français, cumulant 116,5 MW, à l’électricien tchèque CEZ pour un montant non divulgué. Cette transaction fait suite à une première vente en 2017 d’un portefeuille de 9 parcs éoliens (106 MW), également en France. CEZ s’intéresse de près au marché français et prévoit d’acquérir des parcs dans l’Hexagone à un rythme moyen de 75 MW par an.

Le ministère de la Transition énergétique et solidaire a décidé à l’encontre de Vattenfall Energies et d’Immobilière 3F, l’annulation d’un volume de CEE de respectivement 58 GWh pour le premier, et de 37 GWh (dont 34 GWh de CEE précarité) pour le second, indique le Journal Officiel daté du 17 janvier 2019.

Le ministère fédéral nigérian de l’Education clôt demain l’appel d’offres pour l’installation d’une centrale photovoltaïque de 15 MWc couplée à un système de stockage de 5 MWh. Le projet, qui sera situé à l’université du Bénin, sera mené au travers d’un partenariat public-privé rapporte le site 234business.com.


Mercredi 16 janvier

Le cabinet Everoze, spécialisé dans les énergies renouvelables et le stockage, s’est intéressé en fin d’année dernière à la répartition des projets de vehicle-to-grid dans le monde : 16 sont menés aux États-Unis, 6 aux Pays-Bas, 5 au Royaume-Uni, 5 en Allemagne, 4 au Japon, 2 au Danemark, 2 en Espagne, 1 en France et 1 en Corée. Un point international présenté aujourd’hui lors des vœux de l’association Think Smartgrids.

Renault envisage de lancer en 2019 en France son offre de recharge intelligente de voitures électriques, qu’il a déjà initiée aux Pays-Bas.

Siemens-Gamesa commercialise une éolienne offshore de 10 MW à entraînement direct et avec un rotor de 193 mètres. Selon le turbinier, elle offre jusqu’à 30% de production annuelle supplémentaire par rapport au modèle de 8 MW.

L’énergéticien norvégien Statkraft développe une centrale solaire flottante de 2 MWc sur le barrage hydroélectrique de Banja en Albanie, dont il est l’opérateur. Le projet est en phase d’autorisations et de négociations du tarif d’achat. Comme le note PV Magazine, un premier projet est déjà à l’étude dans le pays, sur 12,9 MWc, à l’initiative de l’énergéticien public Korporata Elektroenergjetike Shqiptare.

L’état de New York accélère dans les énergies renouvelables en revoyant à la hausse ses objectifs. Andrew Cuomo, le gouverneur de l’état, a annoncé une cible de 9 GW d’éolien en mer à l’horizon 2035, contre 2,4 GW en 2030 auparavant, et 6 GW de solaire d’ici 2025, le double de l’objectif précédent. Désormais, l’état américain espère atteindre 70% d’EnR dans son mix électrique en 2030 et 100% en 2040.

La Turquie a annulé son appel d’offres de 1 GW pour des grandes centrales solaires au sol, qui devait avoir lieu le 29 janvier prochain. Cette annulation pourrait finalement n’être qu’un report, selon PV Magazine. Le gouvernement souhaite l’organiser plus tard dans l’année avec éventuellement un volet stockage qui n’existait pas dans la première mouture. Par ailleurs, Ankara plancherait sur une législation moins contraignante pour les installations solaires en toiture jusqu’à 10 kW.

Mardi 15 janvier

Le pétrolier Shell et le fonds de pension néerlandais PGGM ont décidé de s’associer pour prendre le contrôle du fournisseur d’énergie Eneco. Ce dernier est en vente depuis décembre suite à la décision de privatiser l’entreprise qui appartient pour l’instant à 53 municipalités néerlandaises. Eneco affichait 3,3 Mds€ de chiffre d’affaires en 2017, emploie 3 000 salariés et compte un peu plus de 2 GW EnR en exploitation.

Plusieurs noms d’industriels circulent pour la reprise de l’activité bâtiment de Sunpartner Technologies, placée en redressement judiciaire la semaine dernière. En particulier ceux de Vinci Construction, qui a déjà un accord avec la société, de Saint-Gobain et du verrier américain Corning. Les offres doivent être déposées avant le 18 février.

La plateforme norvégienne Otovo compte conquérir 10% du marché solaire résidentiel français, selon son cofondateur Andreas Thorsheim, interrogé par L’Opinion. Lancée en 2016, cette société commercialise des panneaux solaires et compare les propositions et les coûts des installateurs. Elle est aussi fournisseur d’électricité. Le groupe a levé 100 millions de couronnes norvégiennes en octobre 2018 (10,2 M€) et se tourne vers le sud de l’Europe cette année.

L’association professionnelle Via Séva va mettre en ligne une cartographie des 535 réseaux de chaleur et de froid français, réalisée par Deepki et cofinancée par l’Ademe. Elle vise les professionnels mais aussi le grand public et propose un plan de chaque réseau, les sources d’énergie utilisées, les extensions prévues.

Enel a émis de nouvelles obligations vertes (green bonds) pour une valeur de 1 milliard d’euros. L’échéance de ces obligations a été fixée au 21 juillet 2025 pour un taux d’intérêt de 1,5%. Le groupe italien utilisera ces fonds pour financer des projets d’énergies renouvelables, mobilité durable, efficacité énergétique, éclairage et réseau intelligent.

Lundi 14 janvier

GRTGaz prépare un fonds d’investissement consacré à la méthanisation. Le gestionnaire de réseau de transport de gaz va s’associer avec des investisseurs, selon des modalités en cours de définition. L’initiative devrait être présentée à la fin du mois. Interrogé sur le risque d’une contradiction avec le principe de séparation entre le transport et le commerce d’énergie, GRTGaz indique que l’investissement dans ce fonds sera un placement financier, sans contrôle sur les actifs sous-jacents.

Helle Thorning-Schmidt, l’ancienne première ministre danoise (2011-2015), a été nommée au conseil d’administration de Vestas. Elle prendra la place de Lykke Friis, un autre ancien ministre danois, de l’Energie et du Climat (2009-2011) en l’occurence, qui a quitté le turbinier l’été dernier. La nomination de Helle Thorning-Schmidt fera l’objet d’un vote du conseil d’administration le 4 avril 2019.

Siemens Gamesa a obtenu une ligne de garantie « verte » de 900 M€ de la part de la banque espagnole BBVA. Il s’agit de la première garantie de ce genre à être accordée par BBVA. Elle s’appuie sur le programme Sustainable Development Goals développé par les Nations-Unies.

Armor, spécialiste du film photovoltaïque, et l’Unesco ont signé un accord de partenariat au Togo. Il vise à équiper 212 écoliers de la ville d’Akplolo de kits solaires et de lampes mobiles rechargeables pour leur permettre d’étudier le soir.