Effy ouvre le bal des pompes à chaleur à 1€

Print Friendly, PDF & Email

(c) Pixabay

Le timing est parfait ou presque. Alors que François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait mardi au Sénat le lancement du programme « chaudière à 1€ », l’opérateur d’efficacité énergétique Effy inaugure ce matin son premier chantier de substitution d’une chaudière à fioul de plus de 20 ans par une pompe à chaleur (PAC) bénéficiant de ce nouveau dispositif.

Objectif : 600 000 chaudières par an

Pour l’occasion, ...

François de Rugy va faire le déplacement, accompagné notamment de Laura Reynaud, la sous-préfète de Provins, en Seine-et-Marne. Ils se rendront ce matin dans la maison d’un couple de retraités résidant à Châtenay-sur-Seine, le premier bénéficiaire du dispositif. Le gouvernement entend ainsi répondre à la problématique du reste à charge, frein à la prise de décision, notamment pour les ménages les plus modestes, qui avait encore été pointé du doigt par la profession en novembre dernier lors d’une audition parlementaire.

Si Effy inaugure aujourd’hui la première opération de « chaudière à 1€ », d’autres opérateurs sont dans les starting-blocks. Engie Home Services (ex-Savelys) confirme déjà à ses clients qu’il participera à l’opération même si toutes les procédures ne sont pas encore tout à fait en place. Total serait aussi sur les rangs mais à l’heure à laquelle étaient écrites ces lignes, son service client ne connaissait pas encore le dispositif.

Les opérateurs participant à l’opération s’engageront à réaliser les démarches administratives nécessaires pour cumuler toutes les aides, libérant leurs clients de ce complexe parcours administratif.

Le gouvernement, qui a déclaré la guerre aux 4 millions de chaudières fonctionnant au fioul en France, mise beaucoup sur ce programme qui devrait sans doute connaître le même succès que les « combles à 1€ ». Le ministère espère la substitution par une solution renouvelable de pas moins de 600 000 chaudières fioul ou gaz par an.

Les très modestes, et tous les autres

Le programme « chaudière à 1€ » s’adresse aux ménages les plus modestes, propriétaires de maisons individuelles, ne disposant pas d’une chaudière à condensation. « L’Etat a fait passer la prime de conversion de 3 000 à 4 000 euros pour ces ménages. Son cumul avec les aides directes de l’Anah, les Certificats d’économies d’énergie (CEE) et l’extension de l’assiette du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) à la main d’œuvre, nous a permis d’étendre notre offre de solutions d’isolation à 1 euro pour les combles, caves et sous-sols, à la substitution des chaudières», explique Audrey Zermati, directrice de la stratégie d’Effy. Sont considérés comme ménages très modestes ceux dont les ressources n’excèdent pas 29 171 €/an pour un couple en Ile-de-France, et 21 000 € pour un couple en province.

Mais comme l’a révélé GreenUnivers début décembre dernier, tous les Français, quel que soit leur niveau de revenus, pourront désormais bénéficier d’une aide financière de 2 500 € pour remplacer une chaudière à énergie fossile par des EnR. « Cela permettra vraiment de baisser le coût de conversion aux énergies renouvelables pour ceux qui ne peuvent pas bénéficier pas de notre offre à 1 euro » se félicite Frédéric Utzmann, président d’Effy. Et accessoirement de favoriser l’atteinte des objectifs en matières de CEE…