Deals du 2 au 9 mars 2009: sélection (et évolution) darwinienne dans le solaire

Print Friendly, PDF & Email

Solaire

First Solar avale son rival OptiSolar et ses méga-projets solaires : OptiSolar, l’une des start-up qui s’est lancée dans de grands projets de centrales solaires en Californie, va vendre  tous ses projets en cours au premier fabricant américain de cellules solaires, First Solar, pour 400 millions de dollars. (Lire le post complet)

Fotowatio aux USA : l’espagnol Fotowatio a conclu le rachat de la plupart des actifs de la holding californienne spécialiste des énergies renouvelables MMA Renewable Ventures pour le prix finalement peu élevé de 19,7 millions de dollars, ce qui fait du groupe espagnol un leader du solaire photovoltaïque aux Etats-Unis. (Lire le post complet)

eSolar en Inde : impressionnant coup double pour la start-up eSolar, qui a signé un nouveau projet majeur de solaire photovoltaïque de 1 GW en Inde, après celui conclu la semaine dernière aux Etats-Unis (Lire le post complet).

Projet solaire photovoltaïque géant aux USA pour Gemini Solar, l’alliance Suntech-Fotowatio, qui va construire à Austin (Texas) ce qui sera la plus grosse centrale solaire du pays, et l’une des plus grandes du monde, avec une production de 30 MW. (Lire le post complet)

Encore 20 millions de plus pour SunEdison : l’installateur de centrales solaires SunEdison, l’un des plus gros développeurs solaires aux Etats-Unis, a levé 20 millions de dollars auprès de l’Union Bank le mois dernier pour financer deux projets : un parc solaire photovoltaïque de 1,7 MW dans le Colorado et un autre de 1,1 MW. SunEdison avait déjà levé 161 millions l’an dernier pour des projets bien plus gros, mais les temps sont plus difficiles…

Mitsubishi prend le tiers de la plus grande centrale solaire PV du monde : le groupe japonais a racheté 34% (pour un montant non divulgué) de la centrale solaire d’Amareleja, au Portugal, au groupe d’énergie espagnol Acciona, qui la détenait jusqu’à présent à 100%. Cette centrale de 46 MW, installée à 150 km au sud de Lisbonne, est la plus importante du monde à ce jour. Elle a démarré début janvier et peut alimenter en électricité 30 000 foyers. Elle a coûté 261 millions d’euros avec treize mois de construction et doit atteindre une capacité de 64 MW en 2010. Mitsubishi aurait payé plusieurs dizaines de millions de dolllars, selon la presse japonaise. Il veut devenir un acteur majeur dans les énergies renouvelables et est en quête d’opportunités dans le monde entier, dans le solaire mais aussi l’éolien.

Selon Greentech Media et le Prometheus Institute, le marché de l’industrie solaire photovoltaïque se réduira de 15% en 2009, à 12 milliards de dollars avec 5 GW installés, et la chute des prix sera fatale aux entreprises les moins compétitives. Cela fera émerger en 2012 une industrie basée sur le silicium polycristallin, le cadmium-tellure et le CIGS.

EDF ENR (Energies Nouvelles Réparties), filiale d’EDF et EDF EN, devient l’actionnaire majoritaire de Photon Power Technologies, passant de 20 à 51% du capital. Photon Power Technologies, créée en 2006 et basée à Lyon, commercialise et installe des panneaux photovoltaïques pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros en 2008 avec plus de 200 salariés.

La filière solaire se développe à toute vitesse sur l’île de La Réunion : la puissance installée des sites raccordés au réseau s’élevait à 20 MW fin 2008 et 40 MW supplémentaires devraient être raccordées au réseau EDF cette année. D’ici à fin 2010, l’objectif cumulé atteint 100 MW, selon l’Association régionale de l’énergie Réunion (Arer). L’une des centrales les plus récentes, d’une capacité de 2 MW sur plus de 14 800 m2 de toits à Saint-Pierre, vient d’être mise en service par la Société de conversion d’énergie (SCE), filiale du groupe Séchilienne-Sidec, pour un investissement de 11 millions d’euros.

La société française Sillia énergie (Lannion, Côtes d’Armor), spécialisée dans la fabrication de panneaux photovoltaïques polycristallins intégrés au bâti, vient de lever 2,6 millions d’euros auprès d’IPO, une filiale du Crédit Mutuel-CIC (pour 1,8 million) aux côtés de Sodero Gestion (0,8 million). L’équipe dirigeante, menée par Bruno Cassin, reste majoritaire. Un financement sous forme de crédit-bail mobilier pour 3,6 millions d’euros a été syndiqué par CM-CIC Bail pour acheter le matériel de production.Silia énergie vise 10% du marché français en quelques années avec une capacité de production de 20 mégawatts-pointe (MWp) puis de 40 MWp.