Deals du 16 au 23 février 2009: de l’eau aux batteries, l’espoir (et l’argent) afflue

Print Friendly, PDF & Email

Solaire

Nouveaux fonds pour Konarka, la start-up productrice de cellules solaires à couches minces sur support en plastique flexible : après avoir déjà levé 150 millions de dollars (dont 45 millions apportés par Total qui a acquis près de 20% du capital), a obtenu un emprunt de 5 millions de dollars auprès de trois agences de financement américaines grâce auquel il compte étendre son site de production, installé dans une ancienne usine Polaroïd sur la côté Est des Etats-Unis, afin de produire à grande échelle. Konarka, qui compte parmi ses créateurs un Prix Nobel, est aussi financé par 3i, Chevron, Draper Fisher Jurvetson, Eastman Chemical et New Enterprise Associates.

Concentration dans l’installation solaire résidentielle USBorrego Solar Systems, qui vient de lever 14 millions de dollars, a décidé de se retirer du marché de la pose de panneaux solaires pour els particuliers et de s’en tenir au marché des entreprises. Il a vendu cette branche à son rival groSolar pour une somme non précisée. GroSolar, qui estime ainsi devenir le 4ème installateur solaire résidentiel américain, est lui aussi solidement financé, selon PeHub, par NGP Energy Technology Partners, SJF Ventures et le Calvert Social Investment Fund.

Chine : pour pousser Pékin a accélérer les autorisations de centrales solaires, les plus grands producteurs chinois de cellules solaires ont proposé au gouvernement chinois de réduire ses subventions pour les centrales solaires de 75% en 2012 à seulement 1 yuan par kilowatt-heure (soit 0,146 dollar) – pas loin du prix des énergies fossiles. Les trois centrales approuvées jusqu’ici par Pékin ont reçu des aides de 0,584 dollar par kilowatt-heure. Le producteur de cellules Suntech Power,  celui de wafers en silicium LDK ainsi que Trina Solar, Canadian Solar ou encore Solarfun Power Holdings estiment possible d’abaisser la subvention vu la chute des prix du polysilicium, tombés à 40 dollars environ le kilo contre plus de 200 dollars mi-2008, et qui continuent à baisser. Le coût de production des panneaux solaires chuterait donc à 1 yuan le kilowatt-heure, un schéma possible, selon l’analyste de JLM Pacific Epoch, Dylen Liu. La Chine a pour l’instant approuvé 3 centrales solaires : l’une de 1 MW à Shanghai, ‘unede 255-kW à Ordos en Mongolie intérieure et une de 10 MW à Dunhuang. Un quatrième projet de 50 MW est à l’étude dans la province du Jiangsu. En outre des grandes entreprises d’Etat projettent une centrale solaire de 166 MW dans le Yunnan, et une autre de 30 MW dans le Qinghai qui vise même 1 GW à terme.

Regain d’optimisme chez Suntech : le géant chinois des cellules solaires, qui avait pourtant réduit la voilure et ses effectifs au 4ème trimestre, estime mantenant que la demande de panneaux solaires aux Etats-Unis pourrait atteindre 400 à 700 MW en 2009 grâce notamment au plan de relance Obama, et s’attend aussi à une forte demande en France et en Italie, grâce aux tarifs subventionnés, a déclaré le PDG Zhengrong Shi au courts d’une conference téléphonique. Le groupe parie aussi sur une demande de 400 à 500 MW au Japon où ont été rétablies les subventions. Suntech vient par ailleurs d’investir 8 millions de dollars dans le fabricant de silicium Asia Silicon et table sur une nouvelle baisse de 30% du prix du silicium en 2009. Le groupe, qui a produit 500 MW de panneaux solaires en 2008, prévoit d’en produire 800 MW cette année, avec une marge brute de 15 à 18%.

Tuiles solaires : Dow Chemical va commercialiser des tuiles solaires à partir de 2011, en coopération avec de gros promoteurs immobiliers et le producteur de cellules solaires sur support flexible Global Solar. Le groupe a investi 50 millions de dollars dans ce projet baptisé Dow Solar Solutions.

Séchilienne-Sidec, acteur historique de la production thermique à base de charbon et de bagasse (résidu de la canne à sucre) se développe dans l’éolien et surtout le solaire. Ce groupe français indépendant exploite aujourd’hui 42,5 MW d’éolien et
7,9 MW de photovoltaïque (et 529 MW de thermique) et annonce un portefeuille de permis obtenus et en attente d’instruction de 16 MW
dans l’éolien et de 89 MW dans le solaire.

Le groupe allemand Schüco, spécialisé dans l’enveloppe du bâtiment et les technologies de gestion de l’énergie, va fournir ses systèmes solaires photovoltaïques au producteur solaire français Aerowatt. L’accord commercial (dont le montant n’a pas été divulgué) couvrira les besoins de quatre projets d’Aerowatt en France métropolitaine pour une puissance totale de 4 MWc et un sur l’île de La Réunion pour 2,8 MWc.