Deals du 16 au 23 février 2009: de l’eau aux batteries, l’espoir (et l’argent) afflue

Print Friendly, PDF & Email

Biomasse

Adage, la coentreprise américaine réunissant le français Areva et l’américain Duke Energy, et le groupe Energy Northwest vont développer des centrales biomasse à partir de résidus de bois dans les Etats de Washington, de l’Idaho, du Montana et de l’Oregon. Des centrales de 50 MW seront construites pour fournir une électricité propre aux électriciens membres de Energy Northwest et aux autres électriciens de la région. Selon l’Agence américaine d’information sur l’énergie, la capacité installée en biomasse aux Etats-Unis, actuellement de 6 000 MW, devrait doubler dans les dix prochaines années.

Hydroélectricité

Après une centrale photovoltaïque en Guyane, le producteur français d’énergies renouvelables Voltalia va construire une deuxième centrale hydraulique de 5,8 MW au Brésil, sur le fleuve Rio Preton. A partir de fin 2010, elle produira plus de 28 000 MWH par an, l’équivalent de la consommation d’électricité de 15 000 personnes, et évitera le rejet de 5 000 tonnes de CO2 par an. Voltalia prévoit d’installer plus de 200 MW au Brésil d’ici à 2013. [/restrict-content]