Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 19 mars

Les 115 éoliennes repliables de Vergnet ont affronté début mars en Nouvelle-Calédonie des vents de 205 km/h et des rafales à 285 km/h. “Seuls des dégâts très mineurs ont été relevés”, se réjouit le fabricant qui signale par ailleurs d’importants dégâts sur le réseau électrique. 

Le fournisseur Planète Oui ouvre son offre biogaz aux communes alimentées par le réseau de Teréga dans le Sud-Ouest, soit 13% de l’Hexagone. Il compte 5 000 clients sur ce segment et en vise 15 000 à la fin de l’année.

Le grenoblois Gulplug a signé un contrat avec l’américain Westfalia Technologies pour lui fournir un système de branchement permettant aux véhicules électriques et hybrides de se charger sans intervention humaine. Le dispositif de Gulplug équipera les solutions de stationnement de Westfalia, spécialiste des parkings automatisés.

Dans le cadre de la réorientation stratégique de son site CHO Morcenx, Europlasma annonce la signature d’un premier accord pour la production de combustibles solides de récupération (CSR) à partir de déchets d’activité économique jusqu’alors enfouis. Ni le fournisseur des déchets ni l’utilisateur final des CSR ne sont dévoilés.

Jeudi 18 mars

Interrogé sur les marques d’intérêt pour Naval Energies, Naval Group signale que la “data room” est ouverte et que plusieurs repreneurs potentiels, de profils divers, se montrent intéressés. Selon nos informations, une dizaine de sociétés souhaitent en savoir plus sur la filiale spécialisée dans les énergies marines, employeur aujourd’hui de 96 personnes. Un plan de sauvegarde de l’emploi y a été ouvert, avec la possibilité de (ré)intégrer Naval Group qui se donne le semestre pour clore l’ensemble du dossier.

L’addition de la vague de froid au Texas en février sera lourde pour nombre de producteurs éoliens. Contraints de fournir quand même de l’électricité alors que les turbines étaient gelées, ils ont dû l’acheter à des prix stratosphériques, jusqu’à 9 000$/MWh rapporte Recharge News. La marge opérationnelle d’Engie pourrait être entamée de 147 M$ au premier trimestre et RWE anticipe un impact de 478 M$ sur ses revenus avant impôts.

Pour définir une rénovation thermique performante dans les logements, le rapport d’Olivier Sichel remis hier retient le niveau BBC ou a minima la classe B du DPE, fait remarquer le Cler-Réseau pour la transition énergétique, à rebours de l’amendement adopté du député Mickaël Nogal dans le projet de loi Climat-Résilience, qui retient un plancher plus bas, les classes C et D.

Le fournisseur vert Ovo Energy France finance un reboisement sur 11,6 hectares et deux parcelles à Ploërdut dans le Morbihan. La plantation est réalisée par EcoTree avec des essences comme le chêne sessile et le pin sylvestre. Les clients de la filiale française de l’offensif fournisseur britannique peuvent choisir l’essence de leur arbre sur un site créé par EcoTree.

Renault rejoint Veolia et Solvay, qui avaient déjà noué un partenariat en septembre dernier, pour travailler sur le recyclage en boucle fermée des batteries. Les trois entreprises veulent récupérer des métaux stratégiques (cobalt, nickel, lithium…) dans les batteries en fin de vie pour les réutiliser dans la fabrication de nouvelles batteries.

La ministre de la Mer Annick Girardin a lancé la deuxième phase du processus de concertation baptisé « Fontenoy du maritime », qui vise à renforcer la compétitivité du secteur maritime français. Une consultation publique est ouverte jusqu’au 18 avril. L’un des trois thèmes de travail est « stratégie de flotte : s’engager dans la transition énergétique et le développement de la flotte ».

Mercredi 17 mars

Accusées d’être trop bruyantes, les cinq éoliennes de Voltalia à Échauffour (Orne) doivent être arrêtées chaque nuit à partir d’aujourd’hui, entre 19 heures et 7 heures du matin, par décision préfectorale. Le développeur a cinq mois pour adapter ses turbines, signale le média Tendance Ouest

Gwenaelle Avice Huet, ex-directrice générale adjointe d’Engie, a annoncé sur LinkedIn qu’elle rejoindrait le groupe Schneider Electric le 23 mars pour y diriger des projets stratégiques sur la transition énergétique.

Auditionné au Sénat le 16 mars et en amont du « Panorama du gaz renouvelable » présenté le 1er avril, Jean-Louis Bal, président du SER, a fait le point sur les capacités dans le biométhane : 4 TWh de potentiel annuel avec 214 méthaniseurs pour une production de 2,2 TWh en 2020 soit plus du double de l’injection en 2018

Hellio GeoPLC soutient le fonds créé par le collectif « Stop exclusion énergétique » qui a lancé un appel aux dons pour que les ménages modestes rénovent leur logement. L’opérateur s’est engagé dans un premier temps à avancer le reste à charge calculé sur les travaux réalisés par une dizaine de familles désignées par l’association.

EDF, via sa filiale Hynamics, fait partie des 27 membres du consortium Aqua Ventus. Pour rappel, il s’agit de l’un des plus importants projets d’hydrogène vert en Europe, consistant à coupler 10 GW d’éolien en mer pour produire 1 million de tonnes d’H2 par an d’ici 2030.

La FNME-CGT appelle à une grève nationale le 25 mars pour protester contre le projet de réorganisation d’EDF « Hercule ».

Iberdrola se positionne sur un projet de 600 MW qu’il compte présenter à l’appel d’offres éolien en mer au Japon.

Mardi 16 mars

L’article 22 du projet de loi climat et résilience prévoit de définir par décret les objectifs régionaux de développement des énergies renouvelables. Après l’adoption d’un amendement en commission, le texte prévoit désormais aussi de fixer par décret une méthode et des indicateurs communs afin « de mieux territorialiser les objectifs des stratégies nationales et d’assurer le suivi partagé de leur déploiement ». Cette mesure est contestée par l’association des Régions de France, qui demande sa suppression et y voit une remise en cause du principe de libre administration des collectivités locales.

L’amendement 4724 adopté à l’article 45 du projet de loi Climat-résilience étend l’obligation d’économies d’énergie dans le tertiaire aux bâtiments mis en service après le 23 novembre 2018 et prolonge donc le champ d’application du « décret tertiaire » à tous les bâtiments existants.

Kallista Energy achète à Enercon 40 % du capital d’un parc éolien terrestre citoyen de 102 MW dans la province de Zeeland aux Pays-Bas. « Windpark Krammer » a été mis en service en 2019. Le producteur français détient déjà le parc éolien d’Oostflakkee à quelques kilomètres du parc Krammer.      

A l’occasion de son événement « Battery day », Volkswagen a annoncé se fixer un objectif de production de batteries de 240 GWh/an en 2030 dans 6 usines détenues en propre ou opérées avec des partenaires. Pour cela, il vient de passer une commande massive à Northvolt évaluée à 14 Mds$ (11,7 Mds€) sur 10 ans avec qui il collabore étroitement.

Schneider Electric a signé un MoU avec Minesto pour travailler ensemble sur des projets de fermes d’énergies marines renouvelables. Pour rappel, Minesto est une start-up suédoise qui a mis au point un étonnant modèle de cerf-volant sous-marin d’une capacité de 100 kW.

La pression ne redescend pas à Saint-Brieuc. Déçu par la réponse apportée par le cabinet du président de la République à sa lettre ouverte, le collectif de pêcheurs de la baie a annoncé se tenir « prêts pour accueillir comme il se doit les navires qui viendraient démarrer la construction de ce parc éolien ».

Lundi 15 mars

Présenté à la réunion du Conseil de l’énergie du 25 mars, un projet de décret sur la PPE en Martinique propose une révision “simplifiée” du texte pour 2019-2023. La procédure vise à débloquer deux projets EnR. L’objectif éolien y passe de 12 à 36 MW et un projet de Step de 5 à 10 MW est possible avec une centrale solaire flottante de 1,5 MW à 4 MW.

Avec 26 partenaires, GRTgaz veut structurer la gazéification hydrothermale, une production de biogaz à partir de déchets liquides ou humides complémentaire à la méthanisation et à la pyrogazéification. GRTgaz lance un groupe de travail à cette fin. Il est composé de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, l’AFG, Amorce, Arol Energy, Banzo, Carene, le Cerema Ouest, le CEA Liten, Engie, Greenmac, GRDF, GRTgaz, Ineris, Leroux & Lotz, Naldeo, Naskeo, Nevezus, Prodeval, S3D, la Saur, Suez, le SER, Top industrie, TreaTech, Veolia, Vinci Environnement et WeNext.

CVE Chile a acquis 4 centrales solaires au Chili d’une capacité totale de 50 MWc à la société espagnole Solarpack pour un montant non précisé. Leur mise en service est prévue pour le 2ème et 3ème trimestre 2021.

La Commission nationale du débat public (CNDP) a désigné les 4 membres qui constituent la commission particulière du débat public sur le projet de parc éolien en mer Oléron Atlantique-Sud.

Émeraude Solaire, installateur et exploitant de centrales photovoltaïques basé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), est entré au capital de Drop’n Plug, une jeune société fondée en février 2020 et spécialisée dans les infrastructures de recharge pour véhicules électriques intégrant des énergies renouvelables.

Article précédentOrange choisit Total pour son troisième CPPA
Article suivantLes batteries Sodium de Tiamat électrisent Plastic Omnium