GRTGaz déploie sa R&D dans le gaz vert, l’oriente vers l’H2

Print Friendly, PDF & Email
Tracteur au gaz de New Holland et compresseur de gaz mobile. Deux innovations soutenues par GRTGaz (crédit : JP Pié)

C’est la fête de l’hydrogène, en ce moment, depuis que le ministère de la Transition écologique et solidaire a présenté son programme officiel de développement. Au tour de GRTGaz d’annoncer une initiative en la matière. Le transporteur va créer un centre de tests pour les nouveaux gaz en général et l’hydrogène issu de l’électrolyse en particulier. Baptisé Fenhyx* et opérationnel en 2020, il vise à résoudre les problèmes techniques que pose l’injection d’hydrogène ou de biogaz dans les réseaux.

Maîtriser l’injection H2

GRTGaz veut notamment mieux maîtriser le mélange de l’H2 d’origine renouvelable avec le méthane (CH4) ; une proportion de 6% d’H2 est autorisée mais l’idée est d’aller beaucoup plus loin, jusqu’à 20% voire 30 %, comme le montre le projet GRHYD d’Engie à Dunkerque, où l’hydrogène est injecté dans le réseau de GRDF.

« Le projet est des plus ouvert, l’idée étant ...