Décret tertiaire : « un travail titanesque » à partir de cette année

Print Friendly, PDF & Email
(@Avendreàlouer)

Les opérateurs d’efficacité énergétique dans les bâtiments voient la nouvelle décennie d’un très bon œil. A commencer par l’année 2021, en particulier dans le secteur tertiaire et notamment chez les spécialistes de la donnée. A l’image d’Advizeo. Cette filiale du groupe d’ingénierie Setec prévoit un chiffre d’affaires en hausse de 30%, à 6 M€ et 15 recrutements, sur un effectif actuel de 55 personnes. La raison : l’impact des obligations prévues par le décret tertiaire de 2019 et du colossal inventaire des consommations à faire dans les immeubles de bureaux de plus de mille mètres carrés.

« 2021 est l’année de la collecte et de la qualification de la donnée patrimoniale et énergétique. Une sacrée paire de manches ! », s’exclame Cyril Sailly. Le dirigeant et fondateur d’Advizeo voit se multiplier les appels d’offres de la part de property managers, de foncières, d’entreprises à la recherche de solutions logicielles pour caractériser les consommations énergétiques de leur parc, le tout dans un environnement économique défavorable marqué par le télétravail.

Le casse-tête des propriétaires bailleurs

« L’enjeu premier est la connaissance patrimoniale, pour ...