« La valorisation des entreprises ne fléchit pas, bien au contraire » [Eiffel]

Print Friendly, PDF & Email
Pierre-Antoine Machelon (@Eiffel IG)

Entretien avec Pierre-Antoine Machelon, gérant d’Eiffel Energy Transition

Avec 400 M€ d’encours investis l’année dernière dans la transition énergétique, dont la moitié en France en particulier via des financements bridge pour construire les centrales, Eiffel Investment Group a réalisé un année comparable à 2019. Un bon résultat étant donné le profil de 2020. L’investisseur peaufine un fonds de private equity visant la transition énergétique, l’agroécologie et la santé. Un signe supplémentaire de confiance pour 2021. Pierre-Antoine Machelon, gérant du fonds dédié Eiffel Energy Transition, en explique les motifs.

GreenUnivers : Dans une économie française ébréchée par la crise sanitaire, la transition énergétique est-elle devenue une valeur refuge pour les investisseurs ?

Pierre-Antoine Machelon : La transition énergétique me semble un peu immunisée par rapport aux fluctuations économiques. La valorisation des entreprises n’y fléchit pas, bien au contraire. Les investisseurs ont besoin de se verdir, la société le demande. D’autres signaux inspirent confiance : les prix de l’électricité ont chuté l’année dernière puis remonté. Le secteur est protégé, c’est confirmé.

GU : A tel point que le contexte sanitaire et économique ne serait pas vraiment problématique ?

P-A M : Je ne dirai pas cela. Il a un impact sur le développement des projets, en particulier sur ...