Les éoliennes Vergnet ont résisté à Irma

Print Friendly, PDF & Email

Des éoliennes rabattables de la marque Vergnet installées sur le passage de l’Ouragan Irma ont résisté, révèle le site spécialisé Énergies de la Mer.

« Les éoliennes rabattables installées à Puerto Rico, aux Bahamas mais également à Nevis (Nièves en français) ou en Guadeloupe ont été abaissées et mises en sécurité au moment de l’alerte cyclonique[…] Nous n’avons pas encore recueilli toutes les informations sur ces machines, qui ont toutes déjà résisté avec succès à plusieurs épisodes cycloniques », a expliqué[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]István Ponsot, Head of sales Caribbean, Pacific, Indian ocean chez Vergnet, à nos confrères. Le fabricant d’éoliennes – actuellement en redressement judiciaire – a conçu plusieurs modèles bipales, de 200 à 275 kW, et de 55 mètres de mât faits pour résister aux cyclones.

Celles rabattues au passage du cyclone sont prêtes à être redressées et remises en route, à condition cependant que le réseau électrique soit opérationnel. En effet, comme l’explique István Ponsot les éoliennes anti-cycloniques ne peuvent pas fonctionner si le réseau est détruit et ne sont pas non plus conçues pour être installées lors d’opérations d’urgence comme c’est le cas sur les îles touchées par le cyclone.

A Saint-Martin, l’une des îles françaises les plus sinistrées, l’unique centrale thermique au fuel (48 MW) d’EDF a été détruite, laissant la population sans électricité mais aussi sans eau potable puisque la centrale alimentait l’usine de dessalinisation; un cas extrême mais qui rappelle l’intérêt d’une production énergétique décentralisée.[/restrict-content]