Offensive de Cisco dans le smartgrid

Print Friendly, PDF & Email

ciscoLe géant américain des réseaux Cisco n’a pas voulu se laisser distancer sur le marché des réseaux électriques intelligents, dits smartgrid, un marché qu’il estime à 20 milliards de dollars par an sur les 5 ans qui viennent, et sur lequel se sont déjà jetés ses grands rivaux comme IBM. Cisco y voit un tout aussi gros marché que les réseaux télécoms ou informatiques, sa spécialité mondiale. Et d’autres études sont encore plus optimistes.

Cisco a donc présenté cette semaine un plan de campagne en 5 points, qui couvre du début à la fin les besoins des futurs smartgrid : communications, optimisation de la gestion des réseaux électriques, sécurité contre le piratage et les panne, data centers pour les compagnies d’électricité, système de gestion de l’énergie pour les foyers et les entreprises via internet.

Cisco s’adresse en fait à ce qu’il voit comme les prochains très gros clients de ses systèmes de réseaux et de data centers : les compagnies d’électricité.

Car qui dit compteurs électriques intelligents dit nécessité de traiter les données, afin par exemple de mieux lisser les pics de consommation et d’éviter des coupures qui, selon Cisco, coûtent chaque années 50 milliards de dollars aux entreprises américaines.

Un métier qui rappelle fort celui de gestionnaire de réseaux informatiques. C’est du moins ce que croient les grands groupes informatiques, de Google à Microsoft, en passant par IBM et GE et tout récemment SAP (même si un spécialiste des transmissions électriques comme Areva Transmission & Distribution estiment qu’on ne peut pas s’improviser énergéticien (voir notre interview du PDG d’Areva T&D Philippe Guillemot).

La grande offensive de Cisco pourrait inquiéter certaines des petites sociétés qui se sont emparées d’un marché jusqu’ici un peu délaissé par les grands des réseaux, comme Silver Spring, « la » success-story américaine du smartgrid. Sans oublier que Cisco pourrait ainsi réclamer une part des  milliards de dollars prévus pour les smartgrid dans le plan de relance Obama.

Il pourrait par exemple proposer aux consommateurs des « box » de gestion de l’énergie, sur le modèles de ses routeurs Wi-fi Linksys. Il a récemment lancé un logiciel de gestion de l’énergie baptisé Energywise et annoncé un partenariat avec Verdiem, une start-up de gestion de l’énergie, afin d’installer EnergyWise sur les appareils électroniques.

Le groupe participe déjà à l’un des grands projets de smartgrid américains, l’équipement de la Floride : un contrat de 220 millions de dollars dans le cadre d’un partenariat quadripartite avec General Electric, la compagnie d’électricité FPL ( Florida Power & Light) et… Silver Spring Networks. Cisco a promis des annonces plus précises dans les 12-24 mois.