Malte, première île au réseau intelligent (d’IBM)

Print Friendly, PDF & Email

malta_satellite_image_largeMalte va sans doute devenir le premier Etat doté d’un réseau d’eau et d’électricité intelligent, et ce sous le pilotage d’IBM qui prend ainsi une longueur d’avance sur ce marché, l’un des plus prometteurs des cleantech.

Les compagnies d’électricité et d’eau de l’île de Malte, Enemalta Corporation et Water Services Corporation (WSC), ont confié à IBM, pour 70 millions d’euros, le soin de mettre en place un réseau intelligent d’eau et d’électricité pour les 400.000 Maltais.

Le géant américain va d’abord remplacer par des compteurs intelligents électroniques les 250.000 compteurs électriques analogiques de l’île, qui intégreront désormais à la fois l’eau et l’électricité. Ils seront consultables et gérables à distance, et constitueront la première étape d’un réseau intelligent d’un bout à l’autre de la chaîne.

Les nouveaux compteurs permettront toute une série de nouveaux services, tant pour les consommateurs que pour les compagnies de distribution : le paiement de la consommation réelle et non estimée, des tarifs flexibles, la génération automatique des factures, le pré-paiement, le suivi de la consommation via un portail internet, qui permettra de choisir les forfaits les plus adaptés. En outre, la consommation d’eau et d’électricité sera optimisée (réduction des pertes, gestion à distance du réseau, analyse en temps réel de la consommation sur le réseau).

Le système doit être entièrement terminé en 2012.

C’est peu sans doute face aux 40 millions de compteurs que Barack Obama veut insntaller aux Etats-Unis, aux quelques 35 millions que veulent déployer la France comme la Grande-Bretagne pour équiper tous les foyers, sans oublier les 28 millions de compteurs déjà installés en Italie, pays pionniers, mais avec ce système intégral, Malte servira de test grandeur nature à ses plus grands voisins, et de vitrine à IBM qui se positionne en force sur ce créneau convoité aussi par Google.