Les batteries des Ford électriques viendront de France

Print Friendly, PDF & Email

ford-escape-hybrideCocorico! Au nez et à la barbe des industriels américains qui s‘efforcent de créer une filière nationale des batteries au lithium-ion, le constructeur automobile Ford a choisi la joint-venture franco-américaine Johnson Controls-Saft : elle va lui fournir des batteries destinées à ses premiers modèles électriques à brancher sur des prises (plug-in), qu’il prévoit de lancer commercialement en  2012.

Cette joint-venture réunit Johnson Controls, l’un des plus gros fabricants mondiaux de batteries auto, et Saft, un spécialiste des batteries haut de gamme, y compris pour satellites. Ford a indiqué qu’il assemblerait les batteries à partir de cellules fournies par Saft et provenant de son usine de Nersac, tandis que Johnson Controls concevra le système, dans le cadre d’un contrat de 5 ans, avec un objectif de 5.000 batteries par an minimum.

C’est déjà la joint-venture franco-américaine qui avait fourni les batteries des modèles électriques pilotes de la Ford Escape. Elle a aussi équipé des modèles Mercedes-Benz et les hybrides de BMW. Déjà General Motors avait annoncé le mois dernier avoir choisir le sud-coréen LG Chem pour lui fournir des cellules de batteries au lithium-ion qu’il assemblera aux Etats-Unis, dans le Michigan. Le constructeur américain, qui vient de recevoir des milliards de dollars de fonds publics, avait d’ailleurs été très critiqué pour ce choix non américain.

Une consolation pour les Américains, la présidente de Johnson Cntrols-Saft, Mary Ann Wright — une ex-ingénieur en voiture hybride de Ford — a declaré à Bloomberg, qu’une usine pourait ensuite être mise en place aux Etats-Unis au terme des 5 ans du contrat.