Gérer le CO2 et l’énergie devient stratégique: SAP avale Clear Standards

Print Friendly, PDF & Email

saplogoTout comme elles gèrent leur business, de plus en plus d’entreprises veulent maintenant aussi gérer leur CO2 et leur consommation d’énergie : c’est pourquoi l’allemand SAP, géant mondial des logiciels d’organisation pour les entreprises, vient d’annoncer le rachat de Clear Standards, une société qui aide les entreprises à mesurer et gérer leurs émissions de CO2 (bilans carbone) et leur consommation d’énergie.

D’ailleurs depuis quelques mois tout ce qui a trait aux économies d’énergie est ce qui attire le plus les investisseurs.

SAP, qui avait déjà annoncé son intention de débarquer en force sur ce secteur mais a visiblement préféré accélérer le mouvement par une acquisition, ne fait que suivre la trace des autres grands groupes informatiques, qui eux aussi se positionnent sur ce secteur : Cisco a lancé une stratégie baptisée EnergyWise, avec des logiciels qui permettent aux grandes entreprises de piloter la consommation d’énergie de leur data centers, un secteur particulièrement gaspilleur et pollueur.

Intel élabore des puces pour éoliennes et pour compteurs intelligents, et Oracle, le grand rival de SAP, vient de lancer une offre d’achat de Sun Microsystems, qui justement met en avant son expertise dans les datas centers, stockages de données ou serveurs économes en énergie.

Si ces groupes appliquent dans ce nouveau secteur leur habituelle stratégie d’acquisitions, le domaine de la gestion de l’énergie et de CO2, où commencent à se bousculer les start-up et sociétés plus matures, pourrait connaître une frénésie de rachats.

D’autant que la crise a rendu les prix d’acquisition bien plus abordables et que ces logiciels de gestion de l’énergie ont un aspect familier et rassurant, de par leur similitude avec les produits informatiques connus, sans toute l’incertitude des énergies nouvelles.

Des dizaines de sociétés ont émergé l’an dernier sur ce créneau, en proposant des logiciels de gestion de l’énergie ou du carbone (aux Etats-Unis des groupes comme Carbonetworks, AMEE ou Carbonflow), mais aussi des géants comme Microsoft ou Google. Tous proposent des solutions souvent assez similaires.

Des concentrations et des disparitions sont donc à prévoir : beaucoup de ces sociétés n’ont pas trouvé de fonds et cherchent à se vendre. A citer aussi des sociétés qui surveillent la consommation des appareils électroniques grand public, comme Verdiem, qui produit des logiciels pour réduire la consommation des téléphones portables et des PC, ou encore SynapSense ou Power Assure.

SAP s’est félicité que le rachat de Clear Standards lui permette de « livrer des solutions complètes de A à Z pour les business durables » et souligne que ce domaine « fait partie désormais de l’efficacité des entreprises ».