SAP se place sur les logiciels d’économie d’énergie

Print Friendly, PDF & Email

saplogoComme Microsoft qui a sorti des guides de bonnes pratiques pour que les administrateurs de centres de donnée économisent de l’énergie, comme IBM qui a lancé un programme de certificats d’énergie pour aider les sociétés informatiques à mesurer et monnayer leurs économies d’énergie, le géant mondial des progiciels, l’allemand SAP va sortir des logiciels permettant à ses clients – 80.000 entreprises dans 120 pays – de gérer leur consommation d’énergie et leurs émissions de CO2, car selon SAP les économies d’énergie sont une priorité. En tout, les clients de SAP émettent 5.000 milliards de tonnes de CO2.

Par ailleurs, SAP a décidé de réduire ses émissions de CO2 de moitié d’ici 2020, ce qui les ramènerait au niveau de 2000. Entre autres, SAP veut diminuer de 5% l’énergie qu’il utilise en éliminant les ampoules, les systèmes d’air conditionné ou de chauffage inefficaces. Il va aussi augmenter de 68% la part des énergies renouvelables qui alimentent son siège social de Walldorf, qui comprend plusieurs centres de données et représente 40% de sa consommation d’énergie.

Le groupe compte réduire aussi ses émissions indirectes, comme le CO2 émis par les avions qui transportent ses cadres en voyage d’affaires, en réduisant le nombre de kilomètres et en achetant des certificats de compensation carbone.

Les ordinateurs de bureau, les data centers et les télécoms consomment environ 6% de l’énergie aux Etats-Unis selon le Technology CEO Council, composé des dirigeants de huit grands groupes informatiques. Les data centers dans le monde émettent autant de CO2 que l’Argentine, selon une récente étude de McKinsey.