Les concentrateurs solaires ont la cote

Print Friendly, PDF & Email

concentrateursEncore petit avec seulement 480 MW installés dans le monde, le marché des concentrateurs solaires devrait connaître un fort développement dans les prochaines années, selon une nouvelle étude du cabinet américain Emerging energy research (EER). Celui-ci a recensé 1,2 GW de nouvelles capacités en cours de construction dans le monde et 13,9 GW dont la construction est prévue d’ici à 2014. Des nouvelles capacités qui nécessiteront près de 80 milliards de dollars d’investissement dans les dix prochaines années.

Les concentrateurs solaires sont particulièrement adaptés aux pays les plus ensoleillés : ils combinent des cellules photovoltaïques et des optiques de pointe (miroirs, lentilles…) pour offrir un rendement plus élevé que les cellules PV classiques.

Numéro un mondial, l’Espagne compte 22 projets en construction, représentant plus de 1 030 MW de capacités installées, qui devraient voir le jour d’ici à la fin 2010. Une croissance tirée par la législation qui a fixé un objectif de plus de 500 MW de concentrateurs solaires en 2010. Parmi les gros projets en cours, celui du groupe EMPE Solar avec la société californienne SolFocus pour une installation de plus de 10 MW dans le sud de l’Espagne.

Mais EER estime que la décision du gouvernement Zapatero de revoir les tarifs d’achat de l’électricité solaire à la baisse risque toutefois de freiner ce développement.

Les Etats-Unis sont le deuxième pays le plus en pointe avec 75 MW en construction et 8,5 GW de projets prévus d’ici à 2014. Le dynamisme du marché encourage les investisseurs : plusieurs fonds d’investissement ont récemment misé sur des jeunes pousses du secteur.

Le rapport estime que les Etats-Unis pourraient prendre le leadership technologique : les entreprises américaines ont bénéficié de peu d’aides et cherchent donc les technologies offrant les rendements les plus élevés, comme les tours solaires, alors que les entreprises espagnoles ayant bénéficié des mesures d’incitation déploient des technologies plus classiques.