Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Jeudi 10 novembre

Comme dans l’éolien depuis 2019, le deuxième projet de loi de Finances rectificative pour 2022 voté le 9 novembre par les députés prévoit d’affecter 20% du produit de l’Ifer photovoltaïque aux communes d’implantation, pour les centrales en service à partir de 2023, 50% allant aux EPCI et 30% aux départements.

Un amendement à ce deuxième projet de loi de Finances rectificative double le mécanisme de « déficit foncier » pour les bailleurs engageant des travaux de rénovation énergétique permettant de sortir un bien loué du statut de passoire énergétique. Ce mécanisme leur offre une réduction d’impôts. Son doublement s’appliquera de 2023 à 2025. Le projet de loi a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale.

Le député PS Philippe Brun affirme dans un rapport transmis à l’AFP que la séparation des activités nucléaires et renouvelables d’EDF reste d’actualité, la réorganisation pouvant comprendre la cession d’environ 30% des activités liées à la transition énergétique. Le gouvernement a démenti. 

Tenergie a remporté la compétition de SNCF Gares & Connexions pour installer puis exploiter à partir de fin 2024 30 MW photovoltaïques sur les parkings de 119 gares, soit 180 000 m2. L’opération suppose un investissement entre 40 et 50 M€, apportés par Tenergie. Ce premier appel d’offres a réuni plus de 50 candidatures. La SNCF vise un million de mètres carrés solarisés en dix ans (150 à 200 MW).

Engie annonce 2,5 GW de capacité additionnelle dans les EnR au cours des neuf premiers mois, confirme son objectif de 4 GW en plus en 2022…

… Associé avec Orascom Construction et Toyota Tsusho Corporation, l’énergéticien français a signé avec l’Egyptian Electricity Transmission Company un protocole d’accord pour construire et exploiter un parc éolien de 3 GW en Égypte

La branche renouvelable de l’énergéticien japonais Tepco a fait l’acquisition du développeur éolien en mer britannique Flotation Energy conseillé par le cabinet Green Giraffe et impliqué dans le projet flottant pionnier Kincardine et lauréat lors du round 4 britannique en 2021. Flotation Energy annonce un pipeline de 12 GW en Grande-Bretagne, Irlande, Taïwan, Japon et Australie.

Le fabricant vietnamien de voitures électriques VinFast fait son entrée sur le marché européen, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Il a signé un partenariat avec Shell Recharge Solutions pour équiper les acquéreurs de ses voitures de bornes de recharge à leur domicile.

Mercredi 9 novembre

Quelque 46 M€ sont prévus pour soutenir les huit projets choisis (deux restent en instruction) lors de l’appel à manifestation d’intérêt pour 2022 du Corimer : KiWin (traction de navires automatisée par kite), Mervent 2025 (porte-conteneur à propulsion ailes et carburant de synthèse), FIN1510 (propulseur électrique pour bateau), Wisamo 100 (aile gonflable), Ohme (outil télescopique pour la maintenance d’éoliennes en mer), HT20MW (connexion tournante marine), Vimflo (maintenance des éoliennes flottantes) et Recif (flotteurs d’éoliennes). 

Les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni figurent parmi les neuf pays ayant rejoint à l’occasion de la Cop27 l’Alliance mondiale pour l’éolien en mer (Gowa) créée en septembre par l’Irena, le Danemark et le Global Wind Energy Council (GWEC).

Le spécialiste rennais de l’électricité osmotique Sweetch Energy reçoit une subvention de 2,5 M€ fournie par le Conseil européen de l’innovation dans le cadre du programme Transition 2022.

Mardi 8 novembre


Emmanuel Macron a réuni aujourd’hui les dirigeants des 50 sites les plus émetteurs de CO2 de France – représentant 10% des émissions totales du pays. Il a annoncé la mise en place de contrats de transitions écologiques avec chacun sous les six mois et leur a proposé de doubler à 10 Mds€ les aides publiques pour la décarbonation en échange d’un doublement de leurs efforts.

A l’occasion de la COP27 en Egypte, la Région Sud a officiellement lancé le fonds baptisé « Pliff » pour « Pamex Locally Investment Facility », en partenariat notamment avec l’Union pour la Méditerranée, l’Agence française de développement (AFD) et l’ONG R20. Il vise à collecter 1 Md€ d’ici à 2024 pour des projets environnementaux en mer Méditerranée. Parmi les premiers chantiers, figure l’électrification des ports.

Renault revoit son organisation. Le constructeur automobile sépare ses activités dans la mobilité électrique, regroupées dans une entité baptisée « Ampère », de celles dans les motorisations thermiques et hybrides, réunies dans l’entité « Power ». L’introduction en Bourse d’Ampère sur Euronext Paris est envisagée « au plus tôt au second semestre 2023 », indique le groupe.

La Banque Populaire du Nord et le Crédit Maritime Nord veulent mobiliser 100 M€ par an à partir de 2023 pour la transition énergétique des secteurs maritime et fluvial de leur territoire : le littoral de Dunkerque au Havre, ainsi que le fluvial dans les Hauts-de-France et la vallée de la Seine.

Lundi 7 novembre

Un peu plus de 2 GW photovoltaïques devraient être mis en service en France cette année, selon des représentants du secteur. En 2023, la capacité nouvelle s’orienterait vers 2,5 à 3 GW. 

Axa IM Alts, la division d’actifs alternatifs d’Axa Investment Managers, filiale de l’assureur français Axa, a signé in extremis un protocole d’accord pour rejoindre comme actionnaire minoritaire la société de projet d’Iberdrola si le développeur espagnol est lauréat de l’appel d’offres éolien en mer posé en Normandie (AO4) sur 1 GW. La remise des offres est prévue pour le 10 novembre, le vainqueur devant être désigné au premier trimestre 2023.

Via une levée de fonds de 2 M€ le groupe Qair est entré au capital de Comwatt, société spécialisée dans la gestion intelligente de l’énergie et dans l’autoconsommation pour les particuliers, activité étendue cette année aux PME.

Christian Buchel, directeur clients et territoires et membre depuis 2020 du comité exécutif d’Enedis, a été réélu pour deux ans à la présidence de l’association des réseaux électriques européens EDSO. Il est accompagné par quatre vice-présidents : Eva Mancera (Distribución Eléctrica Iberdrola), Johan Mörnstam (Energy Networks Europe E.ON SE), Franz Strempfl (Energienetze Steiermark) et Jose Ferrari Careto (E-Redes EDP).

L’autorité des marchés financiers espagnole a autorisé l’offre publique d’achat de Siemens Energy visant à reprendre les parts du turbinier Siemens Gamesa qu’il ne détient pas, soit environ 33%. A 18,05 € par action, le montant total de l’opération dépasse les 4 Mds€.

RWE va investir 140 M€ pour construire un système de stockage au lithium-ion de 220 MW en Allemagne. Il sera réparti entre deux centrales thermiques en Rhénanie du Nord-Westphalie et devrait entrer en service en 2024.

Le fournisseur alternatif Plüm énergie, racheté par le britannique Octopus Energy, a signé deux PPA avec Akuo Energy et un avec Reden Solar pour acquérir la production de trois centrales solaires dont l’entrée en fonction est prévue pour fin 2023.

Article précédentProjet de loi EnR : le gouvernement opposé à des amendements LR au Sénat
Article suivantVerkor collecte 250 M€, se préoccupe du prix de l’électricité