Le chantier éolien de Saint-Brieuc espère enfin accélérer

Print Friendly, PDF & Email

Reportage à Fene (Espagne)* – Après des années difficiles, le chantier du parc éolien en mer de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) pourrait avoir atteint une vitesse de croisière lui permettant de tenir ses délais et d’être opérationnel en 2023. C’est le message que veut faire passer Ailes Marines, la filiale d’Iberdrola en charge du développement du parc, en faisant visiter le site de Navantia à Fene (Espagne), où sont assemblées les fondations jacket pour le parc breton. Depuis le début de l’année « nous avons installé six positions et le navire Aeolus travaille maintenant sur la septième », annonce Emmanuel Rollin, vice-président d’Ailes Marines et directeur d’Iberdrola Renewables France. Chaque position est composée de ...

Article précédentLhyfe vise la Bourse pour financer ses grandes ambitions
Article suivantMacron réélu, le secteur de la transition énergétique soulagé