Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 18 juin

Le Sénat a adopté un amendement instaurant un droit de véto pour les maires sur l’implantation de parcs éoliens, dans la nuit de jeudi à vendredi 18 juin lors de l’examen en première lecture du projet de loi Climat et résilience. Le gouvernement étant hostile à cet amendement, il ne devrait pas être conservé à l’issue de la procédure parlementaire.

Selon les calculs de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), 200 000 logements chauffés au gaz et 600 000 logements chauffés au fioul vont basculer dans la catégorie des « logements énergivores » en raison de l’introduction le 1er juillet prochain du nouveau Diagnostic de performance énergétique (DPE).

Unifergie et Bpifrance ont été mandatés en tant que co-arrangeurs et co-prêteurs pour financer à hauteur de 75 M€ l’extension du parc éolien de 17 turbines Fruges (Pas-de-Calais), exploité par Ostwind.

Le fabricant danois d’électrolyseurs Green Hydrogen Systems s’est introduit hier avec succès sur le Nasdaq de Copenhague.

Un nouveau consortium se présente officiellement à l’appel d’offres éolien en mer norvégien. Il sera mené par Shell, accompagné par les compagnies norvégiennes BKK et Lyse.

Jeudi 17 juin

Luc Poyer, ex-président du directoire d’Uniper France et fondateur de France Nouvelles Énergies, a été nommé Président du conseil d’administration de McPhy. Il succède à Pascal Mauberger qui demeure administrateur de la société et en devient le Président d’honneur.

Meyer Burger a sécurisé une ligne de financement de 125 M€ auprès d’un groupe de banques allemandes. Le groupe suisse utilisera ces fonds pour augmenter la capacité de son usine de panneaux photovoltaïques à 1,4 GW fin 2022, contre 400 MW actuellement.

La première vague de l’IPCEI européen sur l’hydrogène reste attendue d’ici la fin de l’année, a confirmé Philippe Boucly, président de France Hydrogène, lors du Forum Enerpresse aujourd’hui à Deauville. Elle permettra aux porteurs de projets (production d’électrolyseurs, piles à combustible, réservoirs) de bénéficier d’aides d’État massives. Pas moins de 1,5 Md€ est prévu en France.

« L’éolien offshore sera moins facilement remis en cause que l’éolien terrestre. Tout simplement parce qu’il existe une filière industrielle derrière, sur le territoire français », a estimé Jean-Louis Bal, président du Ser, lors du forum.

Mercredi 16 juin

La consultation sur les décret et arrêté relatifs à la renégociation des tarifs d’achat solaires antérieurs à 2011 est prolongée jusqu’au 23 juin. La filière professionnelle souhaitait une suspension. La formule mathématique en annexe 1 de l’arrêté et les tableaux qui suivent ont été retirés du texte. Ils pourront être réintroduits à l’issue de la consultation, prévient la DGEC. Il est aussi possible que l’outil de calcul soit finalement confié à la Commission de régulation de l’énergie. « Les données de base restent fausses », commente un producteur. Mais d’autres voix, dans les syndicats professionnels, appellent les pouvoirs publics à « passer désormais à autre chose » et notamment à la finalisation des cahiers des charges des futurs appels d’offres photovoltaïques et de « l’arrêté 500 kW ».

La Commission européen a fixé la feuille du route du programme Horizon Europe pour la période 2021-2022. Ce programme de soutien à la recherche et à l’innovation mobilisera sur cette période 14,7 Mds€. Dont 5,8 Mds€ fléchés vers le green deal pour financer des projets liés au changement climatique, pour mieux le comprendre, s’y adapter et le limiter.

GRTgaz annonce 4 nominations : Olivier Edmont comme directeur transformation & performance, Sandrine Meunier comme directrice des opérations, Pierre Blouet comme directeur du centre de recherche Rice et Isabelle Ragault-Rolland comme directrice achats, approvisionnement et logistique.

Mardi 15 juin

Arkolia Energies annonce le décès de Laurent Bonhomme, son président et fondateur il y a 12 ans. “Il a su amener notre entreprise au-delà de ce que nous aurions pu imaginer”, commente dans un communiqué Jean-Sébastien Bessière, son associé. 

Après le Sénat, l’Assemblée nationale a adopté en 1ère lecture la proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France. Parmi les ajouts des députés : les communes de plus de 50 000 habitants devront définir d’ici à 2025 une stratégie numérique responsable, en indiquant les objectifs de réduction de l’empreinte environnementale du numérique sur leur territoire et les mesures pour les atteindre. La proposition de loi va maintenant repartir en deuxième lecture au Sénat.

La France ne devrait pas connaitre de tension particulière sur l’approvisionnement électrique cet été a estimé RTE dans sa dernière note de contexte sur le sujet. La pointe de consommation pourrait dépasser 62,2 GW, à une chance sur 10 d’après les scénarios Météo-France, et la disponibilité moyenne du parc de production est évaluée à 70 GW.

Un décret paru aujourd’hui précise les missions du délégué interministériel à l’accompagnement des territoires en transition énergétique. Le texte précédent, de 2019, était centré sur la fermeture de Fessenheim et des centrales à charbon. Le texte insiste sur l’aide à “l’élaboration et la mise en œuvre de démarches territoriales de transition énergétique, en lien avec les préfets territorialement concernés, concernant des territoires à forts enjeux en la matière. Il apporte notamment dans ce cadre un appui méthodologique et s’assure du partage des bonnes pratiques.”

La startup COR-e lance une plateforme pour simplifier la collecte et le traitement des données dans le trading d’énergies et proposer des prévisions modélisées par intelligence artificielle.

Macquarie Asset Management a investi 90 M€ en dettes dans le refinancement de trois centrales solaires à concentration situées dans le sud de l’Espagne et cumulant 120 MW. Elles appartiennent à Q-Energy Asset Management, le bras financier du développeur espagnol Fotowatio.

Lundi 14 juin

Le projet de 6 éoliennes de 241 mètres de hauteur et 5,6 MW d’Abo Wind dans l’Allier, à Bransat et Laféline s’est vu refusé le 25 mai par le préfet une demande d’autorisation environnementale, après un avis négatif en février de la commission d’enquête publique. Le projet est l’objet d’une opposition locale sur des arguments liés aux impacts visuels, au patrimoine et à la biodiversité.

Blue Pearl Energy acquiert Refreco, spécialiste belge de la réfrigération industrielle et commerciale. Ce regroupement de PME des services énergétiques en BtoB réalise là sa sixième opération et en vise une vingtaine en 5 ans. Climacool, expert lyonnais du génie climatique et thermique l’a rejoint en mai

Le Pays du Mans et le Pôle métropolitain du Pays de Brest s’associent pour construire un « fonds carbone local ». Ce projet vise à rapprocher de financeurs (publics ou privés) les porteurs de projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ou de stockage de carbone. Ils seront accompagnés pour réaliser une étude de faisabilité par une coopérative menant un projet analogue à La Rochelle.

Les Suisses ont voté contre la loi climat que leur gouvernement avait soumis à votation populaire.

Airbus va créer deux centres « zéro émission », l’un en Allemagne à Brême et l’autre en France à Nantes. L’avionneur européen, qui planche sur 3 avions zéro émission, y concentrera son travail de conception de réservoirs métalliques à hydrogène.

BP a rejoint Statkraft et Aker Solutions dans le consortium qui concourra à l’appel d’offres éolien en mer en Norvège. Il prévoit d’attribuer jusqu’à 4,5 GW de projets.

Article précédentWind Catching Systems invente le mur flottant éolien
Article suivantL’Ecosse donne son feu vert à une Step de 450 MW