A Fessenheim, les nouveaux projets peinent à prendre le relais

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Wikipédia)

Pas de cérémonie ni de déplacement de la ministre de la Transition écologique et solidaire pour la fermeture mardi 30 juin de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Le gouvernement ne semble pas vouloir marquer l’événement pourtant hautement symbolique dans sa stratégie de diversification du mix électrique français. LLa perspective d’un remaniement ministériel la semaine prochaine n’y est peut-être pas étrangère. Sur le terrain, les projets de reconversion énergétique avancent doucement.

60% de reclassements

La doyenne des centrales nucléaires du pays va fermer ses portes après 42 ans de service. Celle qui a inauguré le pallier 900 MW, qui équipe la moitié des centrales françaises en activité, ne bénéficiera pas d’égards particuliers de l’Etat pour son retrait. Sur les ...