Le projet d’éolien en mer suspendu à Boulogne

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Défendu par l’ex ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, le projet d’appel d’offres pour la construction d’un parc éolien en mer au large de Berck-Boulogne (Pas de Calais) est finalement suspendu par son successeur, Nicolas Hulot.

Dans un courrier, en date du 27 juillet, (ci-dessous) le préfet des Hauts-de-France, Michel Lalande, et le préfet maritime, Pascal Ausseur, annoncent en effet la « décision de suspension du projet ». Suite à la consultation des parties prenantes, demandée par l’ancienne ministre de l’Écologie, les deux hommes sont arrivés à la conclusion que « les conditions favorables au lancement d’un appel d’offres sur la zone de Bassure de Baas n’étaient pas réunies à ce stade. […] Dans ces conditions, le ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire a décidé de suspendre la consultation sur cette zone, afin de favoriser l’émergence dans des conditions favorables des autres projets en cours et de poursuivre les réflexions sur les impacts cumulés des parcs éoliens en mer ».

Projet trop politique

La décision, prise peu avant l’élection présidentielle, de lancer un appel d’offres sur cette zone a rapidement pris