Éolien offshore : Engie modifie son projet au Tréport

Print Friendly, PDF & Email

adwen

Face à la contestation tenace des pêcheurs de son projet de parc éolien offshore à Dieppe Le Tréport, Engie a présenté le 19 octobre de nouveaux schémas d’implantation (ci-dessous) destinés à libérer la zone du Creux, réputée pour son important gisement de poissons. Cela suffira-t-il à éteindre l’opposition au projet, qui dure depuis… dix ans ?

Projet controversé

Mercredi 19 octobre s’est tenue la deuxième instance de concertation et de suivi du projet éolien offshore de Dieppe Le Tréport à la Préfecture de Normandie. La première réunion de l’instance plénière avait eu lieu le 2 octobre 2014, peu après l’allocation, par appel d’offres, du projet à Engie et son consortium (43% EDPR, 10% Neoen Marine puis CDC).

Mais les premières esquisses du projet de parc au large du Tréport datent en fait de 2006, avec le projet des Deux Côtes porté à l’époque par La Compagnie du Vent. Dès ses débuts, et en dépit des multiples évolutions du projet, celui-ci a toujours suscité la controverse, en particulier parce que la zone du Creux, très poissonneuse, restait toujours impactée par le projet.

evolution

En présentant de nouveaux schémas d’implantation, Engie espère désamorcer l’opposition en libérant une bonne partie de la zone du Creux. Très concrètement, une dizaine de machines (sur 62) ...