Préqualifiés offshore à Dunkerque : en route vers les standards internationaux ?

Print Friendly, PDF & Email
Simulation 3D du parc éolien de Butendiek, développé en mer Baltique, par WPD offshore. (Crédit : WPD offshore)

Dunkerque attire du monde, beaucoup de monde. Une liste des développeurs présélectionnés pour ce futur grand parc éolien offshore a été publiée par l’AFP jeudi dernier, suite à une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Elle comprend 10 dossiers, de candidats seuls ou en association : le producteur belge Elicio, l’espagnol Iberdrola Renovables avec RES, le norvégien Statoil, lngie associé au portugais EDPR, le suédois Vattenfall, la filiale française du belge InControl, le belge Parkwind avec Valeco, le belge Deme Concessions Wind, EDF EN avec Innogy et Enbridge, et le canadien Boralex avec CMI5i Pastor. Pour rappel, la CRE avait ouvert le 15 février dernier et jusqu’au 6 mars la plateforme de candidature en ligne à l’inédit dialogue concurrentiel.

Une liste incomplète ? 

Mais attention, la liste publiée n’est pas nécessairement exhaustive. D’autres...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.